Le Coeur des hommes 3

Le Coeur des hommes 3 2012

Alex, Antoine et Manu rencontrent Jean, un solitaire, qui ignore les plaisirs de l'amitié. Peu à peu, ils apprennent à se connaître, à s'apprécier. Jean est touché par la complicité et l'affection qui nourrit leur relation, il découvre le bonheur d'être ensemble. Quand leurs aventures sentimentales et les épreuves de la vie les bousculent, ils se regroupent pour les partager, pour se tenir chaud. De confidences en éclats de rires, le trio redevient un quatuor.

COMMENTAIRES

Prémonition ? Je le disais dans ma critique sur le deuxième opus : on ne change pas une équipe qui gagne. Comme une brouille a séparé le réalisateur (Esposito) de l'un des quatre mousquetaires (Darmon) et que les deux sont aussi "soupe au lait" l'un que l'autre, le film s'est fait avec Elmosnino mais celui-ci n'arrive pas à recréer l'ambiance précédente. C'est comme une greffe : il y a parfois un phénomène de rejet et c'est ce qui se produit ici. De plus, comme le réalisateur n'a jamais rien eu d'un grand scénariste, son inspiration semble complètement tarie et on est loin de crouler sous les innovations, et encore plus sous les gags. Heureusement, il y a toujours une musique excellente et le jeu des enfants, admirable. C'est trop peu et ça a été le bide : même pas 500 000 entrées en salles contre 3,5 millions et demi pour les deux précédents. Vous pouvez éviter sans risque de regrets...

on sans nuit dans se film il y a pas d'histoire a par le sex et les femmes. c'est vraiment dommage.

Réservé aux ménop**sées...

Un coeur des hommes sans Gérard Darmon, cela ne me tentait pas trop. Mais finalement j'ai passé un bon moment. Plus je vois Elmosmino, plus je l'apprécie. Ce n'est certes pas du grand cinéma, mais les acteurs sont sympas, et j'aime bien les films qui parlent d'amitié.

J'ai vraiment beaucoup aimé. Comme à chaque fois...j'ai l'impression de passer une tranche de vie avec des potes de longue date. Je ne sais pas pourquoi, mais la sauce prend en quelques minutes. Même l'arrivée d'un nouveau ne pose aucun problème...Ces films me touchent à chaque fois...Merci à la bande pour cette trilogie de grande qualité...et perso, je signe tout de suite pour un quatrième volet...

les deux premiers volets tenaient la route, mais celui ci est largement en dessous . les dialogues sont trop orientés sexe, a croire que c'est la dessus, que le réal comptait pour faire marché son film.
déçu. note 2,5 / 5

Excellent film!et l’absence de Darmon n'est pas dramatique en effet le nouveau quatuor est très convaincant pas de guimauve e on ne voit pas le temps passer.Après le film on se sent bien et ça c'est bien cool!

Pas désagréable mais pas à la hauteur des précédents. C'est vrai la sauce ne prend pas vraiment avec le "nouveau pote", sans que ce soit la faute d'Elmosnino. Le film à 3 avec un Jeff parti au loin aurait certainement été suffisant

Je pas trouver ça nul, darmon est bien remplacer, et j'ai trouver ce film a la hauteur des autres. Une belle trilogie, mais il faut s'arréter la maintenant.

En un mot, on ne remplace pas Darmon sans que cela se remarque.

Assez déçu de ce volet que j'attendais avec impatience. La mayonnaise avec Eric Elmosnino ne prend pas. Elle ne prend pas, tout simplement, car on ne construit pas une " bande de pote" en un volet. Une bande de pote se façonne, se découvre et se construit à travers le temps. Eric arrive là, comme un cheveu sur la soupe, sans réel sens, ni construction logique au scénario.

J'aurai préféré que Marc Esposito s'arrête au 2 ème volet. Déçu de ne pas retrouver un Marc Lavoine conquérant et ravageur. Le réal' a fait le choix de lui donner une image beaucoup plus lise et fidèle, ça se respect. Cependant, ce rôle d'infidèle collait tellement bien à son personnage que cette rupture marque une déception chez un personnage qui faisait rire à chacune de ses phrases ou de ses mimiques physiques dans les 2 premiers volets.

Pour le reste, des personnages pour la plupart insipides, je n'ai pas réussi à m'attacher aux différents personnages sauf peut être à la petite Lola, la fille d'Eric Elmosnino. Pour le reste, les personnages défilent dans le lit de Campan sans qu'ils nous en apprennent d'avantages à leur sujet. Le principe d'un One shot me direz vous. Mais, meme la blonde avec qui le courant semble passer et avec qui cela se construit ( la pédiatre ), on ne sait pratiquement rien d'elle. Pour le coup, n'est pas Lavoine qui veut. Cet échange de rôle ne fonctionne pas selon moi.

Bref, assez déçu de cet opus, qui méritait mieux. Peu de créativité dans l'écriture, avec des dialogues cousues de toute pièce, tout met le spectateur dans l'expectative.

Tout est trop sous contrôle, c'est dommage... la folie de cette bande de potes a disparu dans ce volet, on ne s'identifie plus...

En un mot, on ne remplace pas Darmon sans que cela se remarque.

Assez déçu de ce volet que j'attendais avec impatience. La mayonnaise avec Eric Elmosnino ne prend pas. Elle ne prend pas, tout simplement, car on ne construit pas une " bande de pote" en un volet. Une bande de pote se façonne, se découvre et se construit à travers le temps. Eric arrive là, comme un cheveu sur la soupe, sans réel sens, ni construction logique au scénario.

J'aurai préféré que Marc Esposito s'arrête au 2 ème volet. Déçu de ne pas retrouver un Marc Lavoine conquérant et ravageur. Le réal' a fait le choix de lui donner une image beaucoup plus lise et fidèle, ça se respect. Cependant, ce rôle d'infidèle collait tellement bien à son personnage que cette rupture marque une déception chez un personnage qui faisait rire à chacune de ses phrases ou de ses mimiques physiques dans les 2 premiers volets.

Pour le reste, des personnages pour la plupart insipides, je n'ai pas réussi à m'attacher aux différents personnages sauf peut être à la petite Lola, la fille d'Eric Elmosnino. Pour le reste, les personnages défilent dans le lit de Daroussin sans qu'ils nous en apprennent d'avantages à leur sujet. Le principe d'un One shot me direz vous. Mais, meme la blonde avec qui le courant semble passer et avec qui cela se construit ( la pédiatre ), on ne sait pratiquement rien d'elle. Pour le coup, n'est pas Lavoine qui veut. Cet échange de rôle ne fonctionne pas selon moi.

Bref, assez déçu de cet opus, qui méritait mieux. Peu de créativité dans l'écriture, avec des dialogues cousues de toute pièce, tout met le spectateur dans l'expectative.

Tout est trop sous contrôle, c'est dommage... la folie de cette bande de potes a disparu dans ce volet, on ne s'identifie plus...

Quatre acteurs que j'aime, surtout JP Daroussin, mais ça ne suffit pas à en faire un film plus attachant que ça.

On ne peut pas explorer le coeur des hommes à l'infini. Bien qu'Eric Elmosnino soit plutôt très bien, l'absence de gérard Darmon (pour cause d'engueulade avec Esposito) manque beaucoup. Les comédiens prennent du plaisir, mais sont incapables de nous le transmettre. Nous sommes toujours dans le même registre mais il y a quelque chose qui ne fonctionne plus. Peut-être que les blagounettes en dessous de la ceinture, et le côté misogyne qui nous faisaient rire sont quelques peu éculés. Tout cela est dommage, et bien qu'Eric Elmosnino apporte une touche de sensibilité qui manquait dans les opus précédents, j'avoue avoir été déçu par l'ensemble. Si Esposito prépare un autre volet à cette saga, j'espère qu'il travaillera un peu plus le scénario ce qui pourrait motiver l'ensemble des acteurs. Avec Darmon et Elmosnino, cela pourrait apporter aussi un plus, à condition de passer en mode "après les vacances, je me remets sérieusement au boulot".

Le 3eme est de trop... . On aurait pu parler d'énorme gâchis en comparaison des 2 excellents premiers volets ( avec pour ma part une préférence pour le 2 ), même pas. Le réalisateur flemmarde dans son scénario qu'il a du écrire en vacances et rabouter en revenant à Paris. Les habituels bons acteurs sont nuls à pleurer ( bon Esposito, on s'en doutait, mais Marc, non pas toi ! ). Daroussin n'y crois plus, et Campan sauve quelques scènes, mais pas toutes. L'histoire est inintéressante, ennuyeuse, pire elle ne nous regarde pas. Les nanas débarquent dans les lits sans savoir d'où elles viennent la plupart du temps froides comme des glaçons, les " actrices " ne savent pas où donner du regard, fuyant l'inintérêt des scènes improbables ) Mauvais jusqu'au et utilisant les poncifs jusqu'au bout, on retiendra quelques belles paroles bien mièvres à replacer dans les soirées spéciales Nanars " : Mais dis moi....( temps d'arrêt ).... comment un prof de gym peut-il être amené à travailler au ministère ?. à méditer.

Idem beaucoup aimé la présence d'Eric Elmosnino, l'ensemble est sympathique pas inoubliable.florence Thomassin est toujours solaire

C'est pas du grand cinéma, mais on reste dans le coeur des deux premiers opus! Bref on retrouve une bande de potes bien sympas...

Téléfilm en fait !

Reprendre un petit coup de, "Le Coeur des hommes", est toujours sympathique. Gérard Darmon ne manque pas plus que ça, comme quoi personne n'est irremplaçable. 2 étoiles et demie

mais quel ennui..

aïe aïe aïe...les deux premiers opus étaient bons, peut être portés par Darmon et par l'humour mais aussi car il y avait des choses à dire...la version 3 n'est pas drôle (du tout !), les dialogues sont nuls, les personnages limés...sans être un nanard c'est un film chiant à mourir...

Encore une fois, on peut remarquer le décalage entre les intellos-bobos de la presse et les goûts simples du public. Belle image d'une France à deux vitesses comme on a malheureusement trop l'habitude de le voir, et pas que dans le cinéma. Comme beaucoup, je suis les péripéties de nos compères avec intérêt et même un certain attendrissement depuis maintenant une bonne dizaine d'années. Le premier épisode m'avait emballé, le second moins, le troisième se situant entre ennui poli teinté d'amusement et fidélité quasi-obligatoire agrémentée de curiosité. N'en déplaise aux jeunes coqs et autres blasé(e)s de l'existence, deux catégories de héros ayant tout compris de la vie, il est plaisant de suivre les aventures de personnages dans lesquels on peut parfois trouver quelques ressemblances avec nos propres parcours, aussi futiles, vains et désuets soient ils...
2,5/5

Ma Critique http://piwithekiwi.blogspot .fr/2013/10/le-cur-des-hommes-3.html?showComment=1383405911415#c7714600921027443550 (enlever l'espace entre blogspot et .fr)

C'est un film sympa mêlé à quelques brins d'humour, de légèreté et de tristesse. En plus, c'est bien joué.

https://www.facebook.com/Ci...

Le quatuor n'est plus que trio, aussi lorsque Antoine présente à Alex et Manu, Jean, son supérieur hyérarchique avec qui il fait aussi du jogging trois fois par semaine, le courant passe de suite... Et notre trio redevient quatuor inséparable, chacun avec ses problèmes de coeur divers et variés... Alex apprend par exemple qu'il est le papa d'un petit garçon de dix ans de l'époque où il était volage et que son assistante avait fait partie de ses nombreuses conquètes... Manu, de son coté est plus que jamais amoureux de sa femme qui va pourtant lui apprendre une terrible nouvelle ! Jean multiplie les amourettes de passage, lui, le solitaire qui ne veut plus s'engager. Antoine, de son coté, tombe sous le charme d'une femme mariée avec deux enfants...
On connait bien le genre du coeur des hommes, désormais, et on ne s'en lasse pas... Beaucoup d'humour, un zeste de tristesse, d'engueulades et de réconciliations, le tout avec d'excellents dialogues et hop, c'est le succès garanti... Dans la lignée des deux premiers opus sans nul doute, ça mérite un bon 14/20 !

Toujours une belle équipe, très bien joué, nos acteurs ont vieilli c'est ce qui fait le charme de cette suite. On passe un très bon moment. Eric Elmosnino a apporté une touche de fraîcheur, très bon acteur. Dans la continuité des deux premiers, je suis ravie.

Est-ce que quelqu'un a remarqué que toutes les "conquêtes" ou femmes de ce film font systématiquement l'amour "habillées" d'un soutien gorge ou d'un top. Ce qui est rare dans la vraie vie. Surtout pour toutes. Est-ce un fantasme du réalisateur ? Ou une pudeur des actrices ? Mais dans ce cas elles sont l'actrice et non le rôle, ce qui annule toute crédibilité, sincérité, authenticité... Et c'est ce que l'on peut confirmer quand certaines remontent précautionneusement le drap ou la couette pour cacher leurs seins à l'équipe, au partenaire ou au spectateur... On ne fait jamais ça en vrai dans la vraie vie. Surtout dans ces moments là. Donc le film fait inconciemment moins vrai...

Je suis allée le voir en pensant que l'absence de G. Darmon serait un point négatif, et pas u tout. Au contraire, Elmosnino apporte une touche de nouveauté, je l'ai trouvé meilleur que le 2ème. Moins lourd, meilleures vannes, meilleure ambiance. Bref, pas de regrets pour ma part!

Un film assez ringard. On y survole des vies sublimées... Rien de vrai, que du pseudo romantisme totalement dépassé. Beaucoup de vulgarité pour faire marrer... Et beaucoup de longueurs, on s'ennuie.
Lavoine ment à ses amis et bien sur à sa femme ( elle a l'habitude ça fait 3 épisodes que ça dur!). daroussin en bon père ultra reac se prend pour Tony Soprano, elmosnino est le père le plus heureux du monde depuis qu'il vit seul avec sa fille sans son ex femme dépressive qui le plombait...
De trop jeunes filles se succèdent dans les lits de ces pathétiques quinquas.
Franchement je ne comprends pas ce qu'a voulu raconter Esposito.
Une série TV suffirait...

Cet opus manque de surprise, et un peu de scènes réchauffée.. Esposito aimerait aller jusqu'au 5, jsuis complêtement partant, c'est pas une saga à la fast and furious, donc jme dirais jamais oh non encore un truc pour le fric, c'est déjà ça, mais bon faut qu'il innove, et réinséré Darmon dedans pour que l'intrigue revienne, tout en gardant le ptit nouveau.

Darmon manque cruellement à l'appel et ce dernier opus est un raté total. 1/5

moi j'ai aimé et content d'avoir retrouvé la troupe presque au complet.
on pense un sacré bon moment avec eux et on prend du plaisir.
moi ça me suffit.

LA qualité des deux premier n'a plus lair d'être aussi présent... MAis les deux précédents qui avaient réuni des millions de spectateurs tenu de nombreuses semaines avec de faible chute chaque semaine. Réussira til le même pari? Sachant qu'il dispose d'un peu plus de copie????600/700 000 entrées seront jouables en 1ere semaine et les le million sera atteint avant la fin des vacances. Mais la licence à l'air de perdre un peu en qualité. Dommage. Manque d'origialité et du surprise???

j'ai bien aimé les 2 premiers... c'est pour ça (et je suppose comme pour beaucoup d'autres) que le 3ème existe... sauf que la qualité décline... C'est pas aussi net que pour Very Bad Trip par exemple mais il est grand temps de s'arrêter je pense pour ne pas cramer l'idée originale!!! sinon pourquoi ne pas faire une série TV?!?

malioth, Marc Esposito peut en faire à l'infini s'il veut, puisque ces films racontent des tranches de vie, de gens simples, donc ça n'a pas de limite, sauf son imagination. Lui dit qu'il aimerait au moins en faire 5, mais si ce 3è est un échec il arrête le cinéma. A priori le film démarre mal à Paris... Espérons que la province lui donne le succès qu'il mérite.

Ah, apparemment c'est encore le syndrome du 3ème volet de trop d'une saga ciné FR, comme avec les Bronzés et la Vérité si je mens...

pas mauvais... mais à la TV... réchauffé... voir copié collé... (ils vont en faire combien d'autres encore?)

Lululouci, certes les deux précédents films ne sont pas des modèles de réalisation, mais pour ma part, sans pouvoir t'expliquer pourquoi, j'ai accroché de suite à cette bande de potes, en grande partie grâce à ces acteurs qui jouent très justes (on sent une franche amitié entre les acteurs eux-mêmes), si bien que je ne manquerais en aucun cas cette suite.
Ca a été un réel plaisir de les retrouver dans le 2, et c'est avec plaisir que je les retrouverai dans le 3. Et d'avance je sais que j'irai voir encore les autres suites s'il y en a.

Le cinéma, ça doit aussi transmettre des émotions, pas uniquement inover à coup d'effets spéciaux, de cliffanger scénaristiques etc... Et dans le domaine des émotions, "Le coeur des hommes" est très réussi.
On peut ne pas y adhérer, je le comprends tout à fait, mais laisse donc ceux qui savent apprécier les qualités de ces films pouvoir le faire encore. Passe ton chemin, et va voir autre chose.

Ca m'étonnerait que tu ailles réellement voir le film, mais si c'est pour aller le voir et passer le film à faire à voix hautes des commentaires désobligeants, par égard pour ton voisin dans le cinéma, n'y va pas ;)

Haha j’irais le voir rien que pour me marrer devant cette bande de vieux bouffons qui explose de rire à des vannes pas drôle et ne parle que de la pluie et du beau temps et aussi pour ces meufs de 50 ans qui joues (mal) au ados.
Mais sérieux les gens on est au 21ème siècle et des films aussi peux créatif peuvent encore sortir ? Moi perso je pense que le 7ème art à du soucis à se faire si ce film est un succès. Oups pardon j'avais oublié que ce film n'a aucune porté artistique ... même le film sur les One Direction à l'aire moins ridicule.
Bref bonne chance au cinémas Français !

Mr M : Darmon n'a pas joué dans cet opus a cause d'un coup d'gueule entre lui et Esposito.
Dit pas non plus que c'est un navet, tu n'as pas aimé, mais le film est loin d'être mauvais, mais certes plus fade que les deux autres, et un peu de scènes réchauffées.
Mais ça fais toujours plaisir de les revoir.

Pourquoi on vient d'effacer mon message???
donc je répète:
POURQUOI DARMONT NE JOUE PAS DANS CE NAVET??
et vive la LIBERTE D'EXPRESSION!!!!

Pourquoi Darmont n'est pas présent de ce navet?

J'ai vu l'avant première a Lomme...et j'ai beaucoup aimé. L'absence de Darmon (qui m'inquiétait beaucoup) passe finalement assez bien et Elmosnino se coule a merveille dans la bande. Je trouve le film toujours aussi juste dans la description des sentiments. (On comprend quand ils se comportent mal, on y croit quand ils sont triste et on rit avec eux (comme avec des potes) quand ils délirent en picolant.)
Bref, encore une fois ravi...et très client pour un numéro 4 (avec ou sans darmon dont l'absence est volontairement laissé floue)
Par contre, je pousse un coup de gueule...parce que lors de l'avant première...on laisse les gens posés des questions a l'équipe du film et a part deux ou trois trucs intelligents...on se retrouve avec des questions comme "Bernard j'ai une copine célibataire...z'etes libre?" ou "Les inconnus ca en est ou?" ou encore "Bernard, aime tu vraiment les asiatiques au foune sauvages?" Serieux, le mec savait plus ou se mettre...

Sans Darmon ca donne vraiment pas envi d'aller le voir.

le coeur des hommes , c'est bien beau ! mais moi c'est pour leurs pieds que je me fais du soucis ! toujours dans l'eau , c'est pas bon ca !

Loading...