Scream 2

Scream 2 1997

Phil Stevens et sa copine Maureen Evans sortent ensemble voir en avant-première le film "Stab", inspirée de la tuerie de la ville de Woodsboro l'année précédente. Le public porte d'ailleurs en grande partie le costume du tueur. Mais parmi les fans déchaînés se cachent un nouvel assassin, qui poignarde devant toute l'audience la pauvre Maureen...
Sidney Prescott, une des réelles survivantes du premier massacre, s'est inscrit à la fac de Windsor où elle apprend l'art dramatique, avec son ami Randy. Mais avec ce nouveau fait divers, la jeune femme prend peur et ne peut à nouveau plus faire confiance en personne. Surtout qu'un meurtre intervient dans l'enceinte même du campus : la jeune Casey Cooper a été défenestré après avoir subi deux coups de couteau. Pour Sidney, ça ne fait aucun doute : le cauchemar recommence. Mais qui peut donc s'acharner à vouloir sa mort ? Et pourquoi ?

COMMENTAIRES

2ème épisode du Recap' Scream http://cineomax.over-blog.c...

Super suite pour ses rebondissements après un premier volet fort en scénario, et en suspense, Wes Craven est top. 4/5

En 1998, Wes Craven rempilait pour un 2ème opus du tueur au masque de spectre, sauf que celui-ci ne révolutionne pas le genre, je dirais même qu'il est scénaristiquement stagnant. Une suite qui n'apporte que très peu de choses utiles, et qui se rapproche davantage du teen movie horrifique que du grand frisson. D'ailleurs, pour le frisson on repassera. L'esprit campus n'était pas encore surfait à cette époque; aujourd'hui, s'en devient navrant. C'est tellement convenu qu'il n'y a aucun suspens. Le tueur est aussi évident que le nez au milieu de la figure. Le point positif est que l'on retrouve les protagonistes vedettes du premier: Neve Campbell sur la défensive, David Arquette en piteux état, et Courteney Cox remontée à bloque. Scream 2 est en quelque sorte un film dans le film, un copier/coller. C'est exactement le même schéma. Craven tente au passage de glisser une critique acerbe quant à l'impacte du cinéma d'épouvante sur les esprits "vulnérables". Ce film est donc objectivement aussi bon que son prédécesseur, sans bien sûr l'effet de surprise. Beaucoup de déjà-vu pour un twist final pas si effarant. Décevant et surestimé. 3,5/5

encore un très bon film 👍
pourquoi cette suite et très mal noté c'est incompréhensible alors qu'il a le même
niveau que le premier, toujours aussi rythmer avec beaucoup de retournement
surtout a la fin comme d'habitude, breff je comprend pas les notes, très bon film !

Encore pire que le précédent ! C'est toujours autant teenage moovie et ça s'y croit encore plus (voir la scène de fin sur les planches ) ! On vire les pistes stressantes styles roulement de tambour et on laisse place à du rock de campus dégueulasse ! Ok il y en avait dans le 1er des morceaux types Greenday ou Blink 182, mais là c'est l'overdose car je dois bien avouer que c'est pas ma came ce genre de musique ! La mise en scène est toujours aussi proche du téléfilm et c'est toujours aussi peu violent ! OUI je pèse mes mots et ce n'est ni stressant ! Quand je pense qu'un film comme Pulsions de Brian De Palma mérite vraiment ces adjectifs, alors qu'il ne revendique pas d'avoir fait un film d'épouvante !
Je lis à droite à gauche que c'est une saga satirique, violente et critique ! Désolée mais c'est tout le contraire que j'y ai trouver ! Sinon ça m'a bien fait marrer de voir certaines personnes noter positivement un film pareil alors qu'ils sont les premiers à dégommer mon jugement et mes avis, le tout en me conseillant de me pendre au vu des films que je regarde ! Et bien garder vos navets de consommation courante ou on brasse du vide et moi je garde les films avec des sujets importants, graves et progressistes !

passable. un peu mieux que le 3 mais moins bien que le 1 et le 4. 3/5

Scream 2 est un bon film. Une très bonne suite surtout, faite quasiment dans la foulée de l’effervescence qu’avait été l’original. Comme son prédécesseur, ce second opus mélange les genres du slasher et son whodunit en y alliant de la comédie tout en faisant une nouvelle fois une satire mais cette fois-ci des clichés des suites de films avec une séquence absolument extra.
Même si l’ensemble convainc beaucoup, on commence déjà à être un petit peu lassé vu que le schéma reste identique. Pour autant j’ai été surpris encore une fois par la fin, l’horreur reste bien présente et il y a plusieurs moments de tensions assez maîtrisé. L’introduction est absolument énorme à mon sens car elle s’ouvre dans un cinéma où est programmé le film Stab qui est un remake dans ce monde de fiction de Scream premier du nom, dans la réalité. Les extraits présentés évoquent pour les spectateurs les passages correspondants du film précédent. Je vous laisse d’ailleurs deviner ce que ces deux mots veulent dire. Impossible là aussi de ne pas penser au premier film parodique Scary Movie avec cette fameuse séquence au cinéma à mourir de rire, mais où ici on part sur de l’humour pour finir dans l’horreur.
La belle bande son de Marco Beltrami, accompagné ici par Danny Elfman et Hans Zimmer est presque plus riche que pour le précédent, je la préfère et elle apporte beaucoup à son ambiance.
Le réalisateur Wes Craven signe ici son 15ème long métrage avec réussite. Le casting est extra entre personnages du premier film et nouveaux protagonistes. Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, Jamie Kennedy, Jerry O’Connell, Elise Neal, Liev Schreiber, Timothy Olyphant, Laurie Metcalf, Sarah Michelle Gellar, Jada Pinkett Smith, Heather Graham et Tori Spelling tous et toutes formidables.
L’œuvre captive toujours de bout en bout jusqu’à sa révélation finale certes un peu moins forte que celle du précédent mais qui une fois encore m’a pris au dépourvu. On peut donc crier victoire car c’est une très bonne suite dans cette saga.
Ma note : 7.5/10 !

je trouve le deux très bon peut être même meilleurs que le premier.

bonsoir, vous préférez l'affiche où il y a seulement les deux visages sur fond noir ou celle où la galerie de personnages est présente ?

Un très bon film mais pour moi le moins bien de tous ! 4/5 !

Scream, premier du nom, donna un coup de jeune salvateur à tout un genre qui culmina à travers son mésestimé second volet, pourtant tout aussi audacieux que le premier opus voire plus.

Sur le même concept de mise en abîme, Craven et Williamson multiplient dans Scream 2 les audaces narratives à travers notamment deux meurtres, pourtant inconcevables dans leur mise en forme.
La première séquence crédibilise ainsi le meurtre sauvage d'une jeune femme par le tueur masqué dans une salle de cinéma bondée de fans portant tous le masque du tueur alors que le film projeté en avant-première à l'écran "Stab" est l'adaptation fictive des méfaits précédents du tueur masqué narrée dans le premier Scream.
Cette séquence d'ouverture casse-gueule, aurait pu facilement sombrer dans le ridicule. Elle se révèle au final menée de main de maître par Craven, poursuivant en outre la mise en abîme entre réel et fiction.
Ainsi, le meurtre fictif projeté sur l'écran reprenant exactement celui de l'ouverture du premier Scream, il permet au tueur du second film de passer à l'acte en toute impunité devant un parterre de témoins exaltés croyant ici à une mise en scène promotionnelle, une bonne blague, jusqu'à ce que la victime ensanglantée s'effondre devant l'écran et que toute la salle plonge dans le silence pour endurer le dernier cri de la jeune femme.

La seconde audace remarquable de cette suite est le sacrifice scénaristique de Randy, le cinéphile, sympathique repère du spectateur et meilleur ami de l'héroïne, survivant du premier opus et le plus à même de déjouer les plans du tueur.
Ainsi, au cours d'une après-midi ensoleillée, en plein milieu d'un parc universitaire, le tueur arrive-t-il à le piéger mortellement au terme d'une discussion par téléphone censée les distancés l'un de l'autre. La séquence prend en contre-pied les canons du genre voulant qu'un tel meurtre ne puisse avoir lieu dans un endroit aussi ouvert et peuplé, en plein jour qui plus est.

Le scénario poursuit sur sa lancée dans le jeu de fausses pistes jusqu'à culminer dans un remarquable climax confrontant l'héroïne au (aux) tueur sur la scène d'un théâtre désert, assimilant l'interaction des protagonistes à une pièce de théâtre. La comparaison entre les médiums du cinéma (l'ouverture) et du théâtre (le final) s'en trouve des plus pertinentes dès lors que Sydney semble être prisonnière de la scène et incapable de s'en échapper, ce qui peut-être vu à tort comme une incohérence. Théâtre encore dans l'intervention d'un deus ex machina en la personne de Cotton Weary qui sauve la situation à point nommée. Le film se termine alors de manière classique et appelle évidemment une continuité.

C'est un fait, Scream 2 n'a rien à envier au premier opus et en demeure un prolongement logique, réussissant à alterner judicieusement horreur et humour référentiel et proposant bon nombre de séquences plus inventives encore que le premier film (mais bien moins grossières que celles du troisième opus). Scream 2 arrive même à dépasser son modèle de par sa photographie soignée, son cadre ouvert mais pas moins oppressant et les meurtres plus audacieux de Ghostface (toujours aussi empoté ceci dit tant il se ramasse lamentablement à plusieurs reprises). Par contre, Marco Beltrami ne se sera pas foulé des masses en reprenant et améliorant son score du premier opus, en "empruntant" une partie de la B.O. de Broken Arrow à Hans Zimmer et en déléguant l'orchestration des répétitions théâtrales à Danny Elfman.

Au final, bien que souvent dénigré, Scream 2 demeure un très bon slasher et une excellente suite.

Sans plus en dessous du premier qui tenais la route,par contre petit big up pour la série de 2015 a comparer.

scream 2 un poil moins bien que le 1 mais reste vraiment très sympas :)

" T'as un côté Linda Hamilton, j'adore "

Ca passe mais bon c'est pas mieux que le 1er. Les motivations du tueur bof bof, Dwight qui a un problème sur son côté droit mais ce problème semble s'évanouir si besoin ( la main qui retrouve toute sa dextérité pour faire le bandage au copain ). Le final dans le théâtre c'est vraiment trop. Et puis le tueur maladroit, qui s'énerve, mouais ce n'est pas la représentation que je me fais du tueur de Scream. Et mettre la veste du black au début ça me dérange beaucoup de la part du tueur.
Point positif, Courtney Cox est encore très belle dans celui là.
Après j'ai enfin compris le gag du black dans les toilettes dans Scary Movie 1 :D

Le meilleur slasher... pour l'instant. ;-)

Les deux premiers Scream sont une leçon de cinéma, il mérite une meilleur note de la presse.

Les "Scream" reste de film Thriller horrifique assez prenant dans le contexte mais en therme plus "réaliste" ils reste des films qui ont amenez une horrible machination dans une partis des USA. Telle que les "Clowns" en ce moment (europe etc...)...

Puisse la "saga" montré un peut plus de dignité pour cet sombre époque bien que ce ne sois pas le meilleur exemple.
J'ajoute un 4,5 :
pour démontré au monde que le virtuel peut se balader dans le réelle et qu'il est préférable de respecter ces pensées et ces raisonnements "humains" dans cet génération future (qui tourne au mal) et par respect envers ces jeunes "morts" à cause d'un telle abus d'imagination.

Les "Scream" reste de film Thriller horrifique assez prenant dans le contexte mais en thèrme plus "réaliste" ils reste des films qui ont amenez une horrible machination dans une partis des USA. Telle que les "Clowns" en ce moment...
Mieux ne vos pas poussée la génération future à regardé ces films l'histoire des clowns ramènent déjà de mauvais exemple puis ce qu'ils font actuellement l film "inspiré" le décort d'une sombre réalité

Comme il est dit dans le film, les suites sont très souvent moins bonnes. Et "Scream 2" ne déroge pas à la règle. L'idée principale du premier étant exactement la même, l'effet de surprise n'y est plus. Il y a de bonnes trouvailles, comme les premières scènes dans le cinéma, mais elle sont trop rares. Avec une issue finale certes innatendue (à moitié en tout cas !) mais finalement trop classique et surtout trop longue. Je ne comprendrais jamais pourquoi les tueurs expliquent pendant des plombes à leur victimes les raisons de leurs actes.
2/5

ps : je tenais à rectifier ce qui est affirmé dans "Scream 2" : il peut éventuellement y avoir débat entre "Terminator" et "Terminator 2 - le Jugement dernier" mais "Aliens, le retour" est moins bon qu'"Alien, le huitième passager" et "Le parrain 2ème partie" ne vaut pas "Le parrain".

Pour moi Scream 2 est très réussi. Avec un scène d'intro excellente et intelligente.
L'idée d'intégrer "Stab" film qui raconte l'histoire du premier Scream en changeant les acteurs (un film dans un film), c'est juste très intelligent de la part du scénariste.
La conversation des élèves au début du film avec le professeur relatant des suites de films de savoir si elles sont meilleurs ou non que le premier opus ainsi que dire que du côté horrifique, les suites ne sont pas terribles. C'est juste énorme car Wes Craven integre cette conversation dans son propre film et il s'agit justement de Scream 2 !
On a aussi Jamie Kennedy qui nous parle des codes ainsi que des règles du cinéma horrifique, c'est juste magnifique ^^
Bref le scénario est toujours aussi intelligent et on ne se doute jamais de rien jusqu'aux révélation finale.
4/5

Je trouve Scream 2 très sous estimé , 2,5 non mais sérieux , le film mérite au moins 3 étoiles

Moins bien que le premier dans le sens où on a moins l'effet de surprise mais sinon cela reste un bon film !

Dommage qu'il n'y est plus Matthew Lillard !! ;)

Scream 2 n'est pas a la hauteur du premier, mais il reste un bon film.

La VF qui grille l'identité du tueur avec sa voix mal trafiquée, putain de blaireaux.
Sinon pas mal, mais largement inferieur au premier.

Une superbe suite, 5/5.

Scream 2 est le MEiLLEUR.

Scream est un excellent slasher qui a renouvelé le genre.

Encore plus réussi que le premier, Scream 2 est le meilleur film de la saga pour plusieurs raisons :
- la scène d'ouverture est culte et la mise en abyme est très intéressante
- On y trouve les scènes les plus haletantes de la saga (la scène avec Cici Cooper, la scène de meurtre en plein jour, la poursuite de Gale dans le studio d'enregistrement, la scène de la voiture). Les scènes d'horreur sont encore plus maitrisées que dans le premier
- Il y a encore plus de suspense à mon goût (avec un nombre plus élevé de suspects).
- C'est dans ce volet que Gale Weather a le plus de charisme.

Scream 3 est très moyen : scènes d'horreur moins efficaces et moins percutantes, personnages moins convaincants (notamment Gale qui a perdu son charisme), final décevant ...

Pour finir, je dirais que Scream 4 est très mauvais. (Aucune scène culte, peu d'efficacité dans l'ensemble, les personnages sont insupportables, l'humour est très lourd).

Loading...