Her

Her 2013

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

COMMENTAIRES

J'ai été un peu déçu au vue des bonnes critiques car j'ai pas trouvé ce film vraiment exceptionnel , peut-être que j'en ai trop visionner traitant déjà de ce sujet ...

Excellent, charmant et émouvant. Quel magnifique film. 4,5/5.

Film un peu long au debut , mais ca va le coup d’attendre car la « 2eme » parie du film bah je suis retourner le crane , 5/5 il fait maintenant partie de mon top 5 des films que je prefere et l’acteur principal joue tres bien!

Film incroyable, mignon et d'un charme rarement vu dans un film romantique. Joaquin est magnifique dabs son role et Scarlett johanson a une voix sensuelle ;)

Original mais loin d'être exceptionnel... Perso je me ss ps mal ennuyer durant les premières 70-80 minutes du film ou il ne se passait ps grand chose comme ça tourner aussi bcp en rond... Heureusement qu'il y a cette petite tournure vers la fin qui sauve le film et lui donne un peu de sens... En tt cas je ne l'ai trouvé ni mauvais et ni exceptionnelle, juste pas mal...

Les gens avec une réflexion ou un jugement superficiel ne comprendront que dalle à cette petite merveille.

Ce film absolument maginfique va rester longtemps dans les mémoires. Je pense qu'on va en entendre parler encore pendant plusieurs années

Un film vraiment excellent ! Très belle histoire d'amour entre un homme et une IA.

Un film à voir absolument pour ceux qui aiment le genre (et pas que ! ^^)

Film émouvant...vraiment... On ressent les émotions des personnages...

in my opinion = Ce film renvoie un peu a nous même, le rapport que l'on peut avoir avec la technologie ;
et la relation homme moderne - machine ; J'ai vu ce film, et depuis j'ai une Samantha en moi :p ; Par contre à éviter de le voir dans une mauvaise période, ça reste angoissant et triste comme histoire !

J'ai vraiment pas accroché, l'idée est bien mais je trouve les personnages chiants et tout et tout

Film qui rend mal à l'aise sur les relations modernes. Top 3 des romances de la décennie.

Malgres l 'époustouflante prestation de Joachim phoenix ,la relation homme-machine est tellement contre nature qu'il est quasi impossible d adherer au recit ou d' eprouver de l empathie envers le personnage principal.Reste une reflexion sur cette dystopie possible bien que peu probable sauf degenerescence de l humanité....

Un film magique, j'ai adoré du début à la fin. A voir en V.O pour la voix de Scarlett Johansson, légèrement cassée et super sensuelle. Rien à voir avec la V.F.
La photographie est sublime, c'est une des choses qui m'a le plus plu dans ce film.
Je ne connaissais absolument rien de Spike Jonze à part son clip "Drop" de The Pharcyde, tourné à l'envers et super drôle. A voir aussi pour les amateurs de bon rap U.S oldschool.
Un dernier truc, la traduction du Bluray est juste parfaite, génial pour un scénario aussi bon.

C'est un exceptionnel imaginez que vous tombez amoureux de Siri lol la voix de votre iPhone !

Ce film est magistrale, beau, triste, voir très triste pour certain,Certain aussi seront mal à l'aise dès le début... Vous aurez pitier pour le personnage. Quel film.

Pfiou quelle histoire d'amour ! Non seulement elle est Belle et triste , mais en plus le message sonne vraiment écho : le rapport de l'homme à la technologie ... Un oscar du meilleur scénario vraiment mérité

Je suis obligé de rejoindre vos avis, ce film est surprenant.
J'étais vraiment pas chaud au départ.

C'est moi ou c'est la voix de Léa Drucker ?

Film excellent, ce qui est génial c'est la façon de mettre en scène cette histoire, c'est pas un film ennuyant.
L'histoire est touchante et surtout très triste car quand on réduit notre vie à un ordinateur, c'est à la fois une bonne chose et une mauvaise chose. Au moins, on parle à quelqu'un mais la solitude est très forte en même temps.
Très beau projet.

En revisionnant ce film (que j'aime tant !) une sconde fois, j'ai remarqué un petit détail caché, surement un clin d'oeil de la part de Spike Jonze.
Donc, a titre d'annectode, dans les environs des 57 minutes, on peut remarquer le directeur de la photo de ce film (Hoyte Van Hotema, qui par ailleurs a fourni un travail remrquable) jouant a la balle avec des enfants.

Surprenant et déstabilisant à la fois

Fascinant (et triste).

L'histoire d'amour la plus originale de ses dernières années.

J'ai aimé et pas aimé en même temps.
Un programme informatique futuriste intéressant s'il existait réellement, notamment pour les gens en proie à la solitude, mais de là à y tomber amoureux, je n'ai pas réussi à accrocher totalement à cela.
J'ai l'impression qu'à travers ce film, ils dénoncent à quel point notre monde actuel est beaucoup accès sur la technologie, de plus en plus de gens sont sur leur portable ou sur leurs réseaux sociaux plutôt que de profiter pleinement des moments de la vie entre amis ou en famille.
Bref, un peu platonique pour ma part mais pas déplaisant pour autant. 2.5/5

Quel étrange petit film, a la fois triste et intriguant, parfois déstabilisant.
Je pensais pas que j'aimerais, et puis finalement, on en viens a se demander comment tout ça va finir.
On commence avec des aprioris et une certaine méfiance sur la relation avec un OS, et au final, on s'accroche bétement a cette petite voix, a la fois douce et même charmante qu'on arrive a percevoir comme un être réelle.

Une chose est sur, réussir a créer une IA comme celle la, c'est la fin du relationnelle entre humains. Et au final je crois que c'est ça, la moral du film.

Bref, étonnant mais génial. 4/5

Cette romance méritait de se concrétiser à la manière d'un nouveau Pygmalion. 4/5

C'est un très beau film.

Un mot pour moi qui ne conviendra certainement pas à tous :
SURPRENANT !

Her, au delà de toute sa dimension psychologique, de toute la mélancolie qui nous inonde en accompagnant ces âmes déconnectées et singulièrement seules, montre une étrange précision dans son récit, dans son univers, qui fera frémir vos méninges si vous vous intéressez au thème.
C'est ce qui m'est arrivé malgré toute ma volonté de m'immerger dans l'émotion basique et la chialerie de circonstance.

Déjà, c'est une réussite en tant que drame romantique.
Les relations humaines dépeintes dans le film sont réalistes, très bien mises en scène et divinement jouées. (Bordel Joaquin est grandiose ! Son mal-être crédible. J'étais vraiment mal la première partie.).
La mise en place rapide des éléments, le peu de place laissé à la partie scientifique du récit sont finalement ses plus grandes qualités.
Pas de chichi, on suit Theodore, brave type avec un vrai blaze de brave type, paumé, déprimé, que l'amour a laissé désabusé et nostalgique, qui va céder malgré lui aux charmes d'un logiciel social personnalisé et ultra-performant (je ne dit volontairement pas "IA" ici, parce que c'est là qu'une partie de la réflexion entre en compte...).
Le ton calme adopté permet de crédibiliser la relation entre le looser et son iphone, laissant monter les sentiments, même si parfois on se dit qu'il va vite en besogne pour accepter la personnalité de Siri.
En même temps on va pas non plus chier un film de 12h sur 8 ans pour cimenter une relation...

Là où j'ai été surpris, c'est que le film apporte un nombre impressionnant de questions métaphysiques à travers une simple romance, et montre une profondeur sous-jacente qui m'a très agréablement surpris en dehors de la dimension psychologique et romantique du film. Un vrai vent de fraicheur dans la réflexion philosophique liée à la science moderne et à la société.

Au final, on pourra toujours se demander si la relation entre les 2 protagonistes est bien réelle.
Cette hypothèse est renforcée avec le temps,
/SPOIL/
quand l'IA annonce son ubiquité, et que la vision d'un système d'exploitation, postulat de départ, revient d'un seul coup.
Certains éléments font douter de l'existence de Samantha.
Est-elle véritablement autonome ?
Et si ce n'était finalement qu'un logiciel thérapeutique de masse très perfectionné ? Et si elle partait car l'expérience sociale ou la thérapie a donné des résultats, parce que c'est le but du logiciel ? On désinstalle.
Dans ce cas il faudrait garantir la crédulité du bénéficiaire, sinon on risque d'anéantir le travail sur l'ego effectué pour réintégrer Theodore. Et donc pondre une histoire crédible sur la disparition de Samantha. Ce qui est fait dans le film.
Autre détail qui a son importance, rien dans leur société ne montre un tel niveau technologique, l'IA est utilisée uniquement comme loisir alors que le monde tourne comme aujourd'hui ? Sans aide logicielle innée ? Ca ne tient pas.
/SPOIL/

On peut également tergiverser à l'infini sur la conception de l'Intelligence artificielle, et jusqu'à quel point l'humain peut être dupé. La notion de tromperie est un thème inévitable quand on aborde l'IA car sa définition idéologique dépend de la très vague notion de conscience. Et ici c'est poussé au bout, justement par souci de crédibilité.
Au delà de tout ceci, la réflexion classique sur le principe des émotions, de la personnalité d'une entité artificielle mais consciente est maintenue tout le long de l'oeuvre.

C'est tout ça que je veux voir quand on aborde le sujet.

Les hypothèses scientifiques germent au milieu de la mièvrerie intrinsèque au thème, les questions existentielles se succèdent. Les références à la littérature se font sentir et là ca bouillonne.
en même temps, on s'attache à Samantha, leur relation semble sincère.
L'idée du simulacre reste, mais la qualité et la beauté des échanges subliment le coté dramatique.
Bref, à coté de cette histoire, le film semble suggérer constamment au spectateur de reflechir par lui-même à tout ce qui est abordé.

Un drame romantique philosophique de très grande qualité en somme.

Un très grand BRAVO monsieur Jonze.

4/5

Joaquim Phoenix très bon dans se film legerment futuriste et à la fin attendue je trouve. L'histoire est quand même bonne et même réaliste. Le film est quand même bien, ma note 3.5/5

Déjà dans une relation réelle je peux pas supporter les guimauves mais réussir à être aussi dégoulinant de mièvrerie devant une I.A. Non non non c'est trop ... Joaquim Phoenix très bon acteur tout de même malgré ce rôle de pur looser.

Vous voulez voir un bon film sur l'IA : Ex Machina, nettement supérieur à celui ci

Un film étrange et très déstabilisant. Il y a des vrais moments de grâce et d'autres un peu plus tirés par les cheveux. La mise en scène est sublime et la performance de Joaquin Phoenix impeccable. Le personnage est attachant, parfois drôle, parfois déprimant. Par moment, j'avais l'impression de voir le personnage de Two Lovers transposé dans le futur. Je regrette juste une ou deux bricoles. Le film est un poil long et répétitif sur la fin. J'aurai aussi aimé que la voix de Scarlette Johansson soit moins "naturelle", du moins au début, pour rendre la chose un poil plus crédible... Sinon, c'est un très beau film.

Bon et ben, rien de mal à dire pour ma part : Spike Jonze raconte une histoire d'amour originale et touchante sur fond de dialogue profond et passionnant qui nous accroche pendant deux heures.
Le tout sublimé par la performance parfaite de Joaquin Phoenix et la voix de Scarlett Johansson. On rit, on pleure, on prend plaisir, tout simplement brillant.
5/5

Un très beau film.

Loading...