Le rôle de ma vie

Le rôle de ma vie 2014

Pour sauver son couple, renouer avec son frère et rassembler toute sa famille autour de son père qui vient de tomber malade, Aidan devra tour à tour changer de mode de vie, délaisser son rêve de comédien et partir à l’aventure de la vie d’adulte. Entre Los Angeles, le désert californien et ses propres rêves, saura-t-il trouver le véritable rôle de sa vie ?

COMMENTAIRES

Ce film m'a laissé dans un drôle d'état, pourquoi ? Parce que ce sont des personnes normales, qui ont des problématiques de vie que l'on peut tous connaitre.

Amusant de voir dans la même scène : JD de Scrubs, Sheldon de The big bang theory et Stanley de The office.

P.S: Il n'y a que moi qui trouve que la BO ressemble à une pub pour Canon ?^^
3/5

Je viens de voir le film. Je l'ai trouvé vraiment bien : il y a une certaine poésie, d'amertume délicieuse présente tout le film, avec une ambiance pesante mais touchante, drôle. Un sujet aussi qui laisse à réfléchir. Un très bon mélange très bien dosé. J'adore Zach Braff et ça m'a fait sourire de voir plusieurs acteurs de Scrubs.

Superbe film, en tant que fan de Zach Braff, et forcément de la série Scrubs qui va avec, toutes ces petites apparitions du casting de la série m'a fait sourir, même les petites.

Mais ce n'est pas non plus sa qui m'a fait adorer se film, c'est la cerise sur le gateau disont ^^. Comme dis plus bas, tout est bien dosé, joué, du drame et des sourirs pour une belle histoire qui en fera réfléchir plus d'un pour peu de se reconnaitre ou tous simplement apprécier cette émouvante histoire.

La VO est beaucoup mieux que la VF, qui m'a beaucoup déçu car j'aurai aimé retrouver le doubleur "officiel" de JD, ça l'aurait vraiment fait. Mais la VO est vraiment mieux, de loin, les dialogues sont plus juste et percutant.

Très bon film ! Encore Zach !

J ai eu du mal a rentrer dans le film. je m attendais a un gros film vu les etoiles, mais il est pas mal et bon a la toute fin.

c est quoi ce film lourd ? aucun sens...bof

Film sur l'existencialisme, les 10 dernières minutes, les meilleures. 2 étoiles et demie.

Eh ben, avec cette BA, on est en plein ds mon actualité de séries télé hein.
Je m'explique!
Ds le film, les enfants de Braff et Hudson sont joués par l'ado qui joue la fille du sergent Marcus Brody (Damian Lewis) ds Homeland, dont je viens de me faire la 1ère saison en DVD, et par le gamin qui joue Ethan, l'enfant androïde de Molly Woods (Halle Berry) ds Extant, dont la 1ère saison s'est terminée avant-hier sur M6.
Si vs ajoutez Mandy Patinkin (lui aussi ds Homeland; précédemment ds les 1ères saisons d'Esprits criminels), ça fait pas mal…
Bon, à part ça, pour ce film, ça n'a pas l'air nul, mais non merci.

Zack Braff nous enchante encore une fois avec une comédie dramatique légère et pleine de réflexions à la fois !

Zach Braff revient avec son second long métrage près de 10 ans après "Garden State" un film entièrement financé grâce à la plateforme Kickstater ce qui est un peu triste surtout après le succès du premier et quand on voit le financement de certains films mais bon au moins il a pu avoir le contrôle total et le final cut sur son projet. Quand je regarde ce film je me dis encore plus que Zach Braff est une personne qu'on ne voit pas assez souvent que ça soit comme acteur ou réalisateur ce film est de toute beauté il aborde des thèmes larges comme la mort, la vie, la famille ou le passage à l'âge adulte ce qui veut dire que tout le monde pourra se reconnaître dans ce film qui est une oeuvre personnelle, sincère, drôle et très touchante on passe par toutes les émotions en faite on ne reste jamais longtemps sur la même on embarque dans un vrai ascenseur émotionnel avec toujours le bon équilibre c'est ce qui fait la qualité et la réussite de ce film avec aussi des personnages très attachants, l'ensemble du casting est excellent vraiment je ne suis pas déçu j'ai vraiment adoré en même temps c'est à l'image de Zach Braff. 4/5

Être auréolé par le succès dès son premier film, c'est un peu comme tomber de cheval: il faut remonter vite en scelle, sinon, on va plus oser, ou pire, on va faire devenir tout mou. Zach Braff, qui est un réalisateur/acteur super attachant et que j'estime beaucoup, est donc un peu tombé de cheval il y a 10 ans, avec son superbe Garden State. Et aujourd'hui, revient trop tard que pour n'être autre chose que son propre fantôme.
Le film est sympatoche, bien sûr, et la BO adorable (si on ne réalise pas qu'on enchaine les musiques pathos: guitare ou piano, ou violons)... mais tout ressemble là à une grosse lasagne avec des tonnes de couches de bons sentiments.

Même le seul acteur qui l'a suivi depuis Garden, l'inénarrable Jim Parsons de The Big Bang Theory semble tout perdu dans un minuscule rôle anecdotique, alors que le personnage de la mère n'est pas crédible une seule seconde (une femme qui se sacrifie durant 13 ans, avec deux enfants sur les bras, pour tenir tout avec son petit boulot d'employée alors que monsieur rêve de devenir acteur dans leur grande villa? kidding). En fait, on arrive même presque à détester ce personnage qui nous avait tant ému 10 ans auparavant. Comme si c'était devenu un handicapé social, plutot égocentrique, et qui ne pense qu'à s'amuser avec ses gosses tout en envoyant sa femme se faire masser. Yek!
Reste, quelques gags visuels dignes de Braff... mais les sentiments et ces questionnements existentielo-religieux (légèrement lourdingue, le judaisme illustré)... tuent dans l'oeuf ce qui aurait pu être un nouveau bijou ciné et qui n'est (et bon, c'est pas si mal en soit), qu'un easy-ego-trip sans coups de feu ni violence idiote.

C'est une sacrée daube. Un des pires films que j'ai vus.

Joey King, ça va; l'histoire et le scénario, ça m'a plu moyen car je trouve que c'est trop exagéré pour les clichés et que ça fait du réchauffé sur ce qui se passe en fin de vie, tendance 'les meilleures ennemies" ou autres.
Long pour ce que ça dit et les scènes qui se succèdent se devinent bien. ça allait quand même seulement je n'aurai pas envie de le revoir.

Dégouté, moi qui suis tombé dingue de Garden State et qui attendait ce second film avec impatience, je constate que visiblement il ne sera pas diffusé par chez moi.

Mes impressions sont assez mitigés même si malgré tout Wish I Was Here contient d'excellentes choses : http://lesfilmsabobo.blogsp...

Un véritable fourre-tout qui mêle comédie, drame et cynisme sans réellement y arriver. Un résultat terne. Critique disponible ici: http://thelastpictureshow.o...

Je n'ai absolument pas adhérer a ce film totalement egocentrique, nombriliste. c'est vraiment dommage car Garden State était génial. Mais là, je n'ai même pas réussi a rester jusqu'à la fin.

Un film profondément beau et touchant, un gros coup de cœur pour ce film et pour le cinéma de Braff. Ma critique pour plus de détails : http://www.senscritique.com...

à noter également une très belle bande originale...

Film vraiment tendre, drôle et touchant, servi par un casting de
qualité, "le rôle de ma vie" est une réussite dans le style comédie
douce amère. La vie de cette petite famille de Los Angeles est touchante
d'humanité...Merci Mr Braff!

Enfilant les perles du feel-good movie de manière assez grossière, LE RÔLE DE MA VIE se montre certes attachant par moments (et sur ce point, on apprécie surtout la prestation d’une Kate Hudson
solaire, qui retrouve enfin un rôle intéressant et à sa hauteur), mais
reste dans son ensemble un ego trip bourré de banalités sur la vie. En détails : http://gowith-theblog.com/r...

Certes pas aussi bien Garden State...mais un film dans le prolongement de celui ci. Il faut avoir une certaine sensibilité pour apprécier ce film, d'une réalisation simple et attractive, avec des acteurs surprenants et un humour qui se love avec le drame d'une façon très "scrubienne". Je savoure ce film indépendant, financé par les fans pour les fans. Merci à Zach Braff !

Le rôle de ma vie de et avec Zach Braff

Que dire de cette œuvre qui aura mis 10 ans à nous parvenir sous la
houlette de Z.Braff mais cela en valait la peine. L'histoire est basé
sur un homme souhaitant devenir acteur mais qui n'arrive pas à
concrétiser ce rêve. On suit donc cet homme avec sa famille et bien sûr
les aléas de celle-ci. Le tout est filmé de façon à ce que le spectateur
s'imprègne de l'ambiance et de
l'atmosphère qui réside dans cette famille et de ce qui l'entoure. On
est coincé entre des émotions différentes tout du long, entre drame et
comédie; et il nous est difficile de faire la part des choses entre ces
deux genres tellement la complémentarité de ceux-ci, bien qu'opposé, est
amené comme un ensemble. On sent le travail et la réflexion qu'il y a
pu avoir et surtout, ce film nous faire remarquer que l'on n'a pas
besoin d'un grand budget de superproduction pour faire un film
exceptionnel et qui parle à tous. Je tenais également à dire que grâce
au soutien des gens sur la plateforme d'entraide "Kickstarter" ce film a
pu être rendu possible. Et je trouve dommage que les sociétés de
productions n'aspirent qu'a des films qui rapportent (le commerce avant
tout !) alors que nous avons la chance d'avoir encore des personnes qui
croient en leur film et qui souhaitent tout simplement le montrer dans
un simple appareil. Il faut arrêter de décider à la place des autres
(n'est-ce pas les producteurs !) et leur faire confiance !
En
résumé, allez voir ce film afin d'encourager le cinéma indépendant,
celui qui a toujours existé, celui du début, et qui j'espère restera.
Résultat = 10/10

Avec une aussi bonne note, je m'attendais à voir un bon film, mais je sors assez déçu, l'histoire n'est pas passionnante.2/5

Encore une fois Zach Braff nous montre tout son talent avec ce film 10 ans après Garden State une seul chose a dit foncer le voir :)

un film très moyen. le scénario manque de profondeur on dirait une série télé de bonne qualité mais justement ce n'est pas de la télé mais du cinéma. ça manque d'énergie c'est souvent ennuyant. mais les acteurs jouent bien et y a des scènes émouvantes pour les amateurs de pleurniche.

Faute de finesse, de tact et d’un tant soit peu de discernement, LE RÔLE DE MA VIE
ressemble à une discussion entre copines sur les banalités de la vie,
le genre de conversation qui donne l’impression que tout ira bien après,
alors qu’elle n’a pas fait avancer les choses d’un micro millimètre.
En détails, les raisons pour lesquelles on n'a pas aimé : http://gowith-theblog.com/r...

Allez voir ce film !

Quoi? On a attendu 10 ans pour ça? Un film complètement raté et insupportable...

Zach Braff est de retour. Dix ans après son premier film Garden State, l’acteur révélé par Scrubs revient avec Le Rôle de ma vie. Même s’il a fallu tant d’années pour donner un petit frère à son premier film, l’attente valait le coup. Dans un film très personnel, Zach Braff se met en scène dans le rôle d’un acteur raté au père mourant et dont la petite famille doit gérer des problèmes d’argent. http://www.silence-moteur-a...

Vu ce soir en VO, un super film, j'ai adoré. La salle a vraiment beaucoup ri. Le film est drôle, émouvant et spirituel à la fois, abordant certains passage de la vie avec beaucoup de tact, de finesse et de tendresse. Les deux enfants sont fabuleux!
Il va CARTONNER !!!

J'aime bien ce type de film, je me réjouis de cette proposition cinématographique, car ça me parle bien.

Les ficelles sont peut être grosses mais je sais déjà que je vais me laissé emporter.
Et puis, à voir juste pour la scène avec Zach Braff et Donald Faison.

Pas encore vu mais, qu'est-ce qu'ils ont eu besoin de changer le titre une fois de plus ? Il est nul ce nouveau titre ... On dirait un mauvais titre de comédie française avec Dubosc ou Seigner dedans T_T

WISH I WAS HERE - LE RÔLE DE MA VIE : un film bien trop cliché, trop larmoyant, trop plein de bons sentiments, trop prévisible, trop nombriliste et trop communautariste pour réussir à toucher le spectateur. Zach Braff livre un film totalement replié sur lui-même, et bcp trop marqué par l'empreinte de sa religion.

La plupart des mauvaises critiques s'explique par un Braff Bashing très prononcé car avec Garden State il s'est attiré pas mal de haters et ce phénomène s'est accentué quand le film à été financé par Kickstarter car beaucoup ont trouvé ça injuste et le film s'est fait descendre d'avance... Après il a aussi surement trop d'attente autour de ce film par les fans de Garden State car il est presque évident qu'il ne sera pas le film générationnel qu'était son aîné mais d'aller jusqu'à le qualifié de daube j'ai des doutes !
Donc le film doit faire face avec trop d'apriori négatives pour exposer ses vraies valeurs et je suis sur que certains iront même cracher sur le film pour suivre le troupeau sans vraiment ce faire d'avis constructif et pertinent ( après tout ça s'est déjà vu ) ! Personnellement j'aime beaucoup ce que fait Zach Braff et j'irais voir le film vierge de toute attentes après tout il n'est pas à l'abri d'un échec comme il peut être une réussite.
Il faut donc être objectif sur les qualités et les défauts du film sans tomber dans la haine gratuite ni même l'exagération...

Note : 2/5

Aidan Bloom, le personnage ici interprété par Zach Braff,
semble être un cousin germain d'Andrew, celui que la star de "Scrubs"
jouait dans "Garden State" : acteur dont la carrière a beaucoup beaucoup
de mal à décoller - et c'est un euphémisme-, cet adolescent attardé et
rêveur à l'attitude désinvolte doit se rapprocher de sa famille et
affronter la réalité qu'il ne cesse de fuir lorsque son père, atteint
d'un cancer, lui annonce qu'il n'a plus que quelques jours à vivre... A
savoir que dans son précédent film, c'était la mère du protagoniste
principal qui passait l'arme à gauche. Bref, Braff se braque sur ce type
de personnage, et semble ne pas s'être trop creusé la tête pour
composer celui d'Aidan Bloom, vulgaire simili de celui qu'il avait déjà
pondu il y a 10 ans. Il l'a juste fait vieillir (vu que lui aussi a
vieilli) et l'a affublé d'une famille, femme, fils et fille, que l'autre
n'avait pas. Si l'acteur-réalisateur n'est ni marié ni père dans la
"vraie vie", nul doute qu'en couple et à bientôt 40 ans, il doit
certainement y songer. Braff se pose aussi des questions existentielles,
s'offre une introspection sur le fait de vieillir, sur ses rêves, ses
choix, ses racines aussi via son rapport à la religion juive... Je vous
le disais à l'instant, malgré sa gueule d'ado, la quarantaine le guette.

Vous l'aurez compris, pas grand chose de neuf à se mettre sous la
dent dans ce second opus. Il n'y a donc plus vraiment la surprise et
l'originalité qui animaient le premier jet de Braff, qui lui donnaient
ce souffle de comédie dramatique cuisinée à la sauce indé américaine,
plat typiquement sundancien dont on raffole souvent. Pour cet acteur
raté, le rôle de sa vie, et on le comprend sans se forcer, c'est celui
qu'il s'est longtemps refusé à jouer, celui de père, de fils, de frère
et de mari. Pas très original... Reste que les fans apprécieront
sûrement plusieurs phases de ce film, du reste plutôt bien écrit et pas
mal réalisé du tout. Leur idole de "Scrubs" soigne sa mise en scène, et
s'offre souvent un show où il multiplie les vannes et les punchlines. Si
certaines tombent complètement à plat, d'autres marchent du tonnerre.
En général c'est drôle et bien senti, et quelques passages se révèlent
véritablement tendres et touchants. Mais Braff, sur de lui, ne fait
jamais dans la demi-mesure et, si il ne se vautre pas dans la
surenchère, c'est de justesse car il est souvent sur le fil, pas loin
d'en tomber. Pour preuve, le nombre de scènes que l'on nommera
"Mastercard". Oui, vous savez bien, ces scènes filmées au ralenti, avec
une douce musique pop bien accrocheuse, une voix-off qui déclame un
texte beau et fort, des sourires sur les visages des personnages, des
larmes dans leurs yeux... Ces scènes où il ne manque à la fin plus
qu'une voix chaude et sirupeuse prononçant : "ça n'a pas de prix, et
pour le reste il y a Mastercard"... Et bien l'on peut dire que si l'ami
Braff-la-main-lourde avait des actions pour ce genre de séquences, il
aurait fait fortune rien que sur cette seconde réalisation.

Qu'on se le dise, "Le Rôle de ma Vie" n'est pas un mauvais film.
C'est même un agréable divertissement. Petit problème, il ne dépasse
cependant jamais ce stade-là alors que l'on pouvait vraiment en attendre
plus. Il est imparfait, parfois balourd, parfois surligné, il est bien
trop copié/collé sur le très réussi "Garden State", on peut même le
trouver un tantinet trop long (à ce propos, amputé de 10-15 minutes, il
aurait grandement gagné en efficacité). Mais il en émane pas mal de
chaleur, une espace de sincérité. On rit souvent, et le parcours
initiatique de ce père de famille qui n'arrive ni à grandir, ni à
séduire son bourru de père mourant, ni à se rabibocher avec son geek de
frère, ni à abandonner son rêve qui met pourtant les siens dans la
panade, n'a rien de bien nouveau mais il est attachant. On sent à plein
nez que Braff et son équipe ont pris un réel plaisir à jouer ensemble et
à tourner ce film, produit de manière totalement indépendante (et cela
avec l'apport des internautes via le crowdfunding). Mention spéciale aux
seconds rôles, très bons, notamment les deux rejetons du héros, joués
par Pierce Gagnon et l'excellente Joey King. Si le résultat est mitigé,
"Le Rôle de ma Vie" arrachera sans trop de soucis quelques sourires, et
peut-être même quelques larmes. Surtout, il confirme le vrai talent
d'auteur d'un acteur venu du monde des sitcoms. Et ça franchement,
c'était loin d'être gagné.

Retrouvez toutes mes critiques, analyses et avis sur ma page Facebook et mon blog, Chronique Mécanique. Merci ! https://www.facebook.com/Ch...

Les critiques l'ont massacres avec 30% sur RT. Pas mieux, niveau spectateur.

C'est moi ou les titres français s'évertuent à être de plus en plus pourri ??

Pourquoi ce titre? :'(

Loading...