Green Room

Green Room 2015

Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk rock The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon… pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents. Alors qu’ils retournent en backstage après leur set, les membres du groupe tombent sur un cadavre encore chaud et deviennent alors la cible du patron du club et de ses sbires, plus que jamais déterminés à éliminer tout témoin gênant…

COMMENTAIRES

Sur le papier ça avait l'air cool, mais à l'écran.. hum..
Le concept avait beau être original mais les clichés du survival ont changé la donne.
Bref, c'est du total n'importe quoi.
1/5

Beaucoup de bruits et de fureur pour rien...

Un thriller qui se laisse regarder et comprenant quelques passages assez tendus et violents. La fin est un peu bâclée à mon goût. Un film à voir pour ses 2 premiers tiers et pour être témoin de cette ambiance malsaine au possible ! (3.5/5)

Bon thriller, la premiere partie est très bonne mais la fin perd un peu en qualité en devenant assez classique sans echapper a quelques clichés du genre...
L'ambiance très glauque et violente est franchement cool
3,5/5

Un bon film à suspens horrifique (pas thriller !). Loin des supers héros, nos protagonistes s'en tirent très correctement. Seule faiblesse : la mise en place une peu longue. le reste est typé "survival" et c'est réussi.
Coté histoire annexe, la compréhension n'est pas des plus simples ...
A découvrir ! 3.5/5 !!!

Un huit clos particulierement réussi , j'avais adoré Blue ruin , du même realisateur , d'ailleurs l'acteur principal de Blue Ruin joue dans ce film , bref je le recommande , mais âmes sensibles s'abstenir car il y a des passages très violents et durs . Le scénario n'a rien d'exceptionnel mais tout est dans le jeu d'acteurs et l'ambiance stressante sans perdre de rythme , ça monte en puissance du début à la fin . Anton Yelchin est très bon et impliqué à fond dans son rôle R.I.P !!!

Vu hier soir et j'ai bien apprécié. Mais malheureusement j'ai trouvé le film vraiment inférieur à Blue Ruin qui est une des plus grosses claques que j'ai pris dernièrement ( je n'ai vu le film qu'il y a deux mois alors que je tourne autour depuis longtemps). Autant Blue Ruin est à mes yeux un petit bijou de narration et de mise en scène autant là j'ai juste vu un film très maitrisé mais qui au final n'est pas grand chose de plus qu'un bon survival. J'attendais un peu plus de profondeur que ça, au vu du travail accompli sur Blue Ruin auparavant. Un peu déçu donc mais un réalisateur à suivre assurément. Quelqu'un sait s'il a un nouveau projet en cours?

Bon film! les acteurs sont vraiment crédible! 4/5

Tres violent et une atmosphère très étrange ...

très violent, un chien de plus et ils étaient tous morts.

Ma première intention était de na pas regarder ce film, j'ai eu tort de ne pas la suivre puise-qu’à l’arrivée j'ai perdu 1 h 30 de ma vie...

ça un film d'horreur ?? on a pas du voir le même film alors , un film horrible je veux bien mais pas d'horreur , 0/20

film a voir une fois. le truc qui m'énerve c'est voir un mec (joe cole qui joue aussi dans la série skins) qui gère et mourir aussi bêtement alors qu'un mec bidon pat arrive a s'en sortir --'

a part les flots d hémoglobines , un film ennuyeux de A a Z! j 'ai meme pas l 'ombre d ' un tressaillement ! on est bien loin de massacre à la tronçonneuse ! un bon film série B

Je viens d'enchainer avec Blue Ruin du même réalisateur et je peux affirmer que cet homme a un sacré talent pour raconter des histoires sanglantes.

Un très bon thriller/survival sanguinolent mené de main de maitre malgré quelques passages un peu confus.

Un excelent film d'horreur ! tres violent avec beaucoup de suspense, j'avais un peu rien compris au synopsis en faite, du moins j'avais pas compris que ça se passerait essentiellement dans une piece, j'imaginais plus une chasse a l'homme en foret.
j'ai quand meme eu pas mal de mal a comprendre certaine relation entre les personnages méchant nazi et la blonde apres sur les motivations des néo nazis.... c'est quand meme moyennement crédible , tout ça pour camoufler 1 meurtre, y avait surement mieux quand meme mais vouloir tuer 5 témoins pour se sauver d'1 meurtre , j'ai vu plus malin.
d'ailleur le groupe , c'est un groupe néo nazi aussi quand on entend les paroles de leurs chansons ? ça aussi c'est bien de nous montrer des "heros" qui ne sont pas des gens ordinaire tout bien tout propre.

Et biensur : rip anton yelchin :( bien triste ce film pour le coup.

C'est un brin long à démarrer... mais alors une fois que c'est parti.... ça envoie du pâté bien comme il faut :)
Jeu d'acteur excellent. Anton, Patrick Stewart et surtout Imogen Poots qui m'épate vraiment de plus en plus à chacun de ses films.
La tension est là, l'aspect claustrophobique au top. Oui il y des scènes assez gores. Oui il y a des bons moments de sursaut. Mais à aucun moment ceux-ci ne sont inutiles ou injustifiés. Ils s'inscrivent parfaitement dans l'ambiance du film et son récit. La violence n'est à aucun moment gratuite et c'est je pense, ce que j'ai le plus apprécié au sujet de ce film.
Du coup, je vais regarder Blue Ruins dès que possible. Jeremy Saulnier est définitivement à suivre pour ses prochains films.
Je mêts un bon 4/5.

Un peu déçu pour ma part. Bon film, mais face à cette salve dithyrambique, je m'attendais à mieux que ce spectacle certes divertissant, voire réjouissant, mais au final très convenu. La réalisation est efficace, le contexte aussi, mais ça reste assez classique, sans beaucoup d'originalité. Donc un suspense nerveux, maîtrisé et de bon divertissement, mais ne propose strictement rien qui n'ai déjà été fait. Un peu sévère sans doute dû à mon attente un peu déçu car le film reste efficace. Mais il ne se dépasse malheureusement aucunement pour moi.

C'est le troisième film de Jeremy Saulnier et je ne suis toujours pas déçu. J'avais beaucoup aimé "Blue Ruin" et j'ai adoré "Green Room" qui allie parfaitement la simplicité et l'efficacité. On assiste à un affrontement déséquilibré, sans pitié et très violent. Même si on nous explique pourquoi, j'ai trouvé bizarre la façon dont est orchestrée la préparation des skinheads, on les sent capable de pouvoir en finir rapidement, mais c'est comme s'ils se mettaient des bâtons dans les roues notamment au niveau du choix des armes ou au nombre de personnes qui rentrent pour en découdre. Le film est marquant et puissant avec des scènes violentes, jouissives et parfois gores sans que ça aille dans la surenchère ce qui est une bonne chose. Ce mélange de sobriété et de violence est d'une efficacité redoutable. La tension ne nous lâche jamais au contraire, elle ne cesse de s'accroître au fil des minutes ce qui rend l'atmosphère très pesante. Bref, c'est un excellent film très réussi, divertissant et captivant. 4/5

Un film survival-horror excellent. J'ai adoré. Les acteurs Anton Yelchin, Imogen Poots et Patrick Stewart sont très bons.

La dernière phrase du film m a fait éclaté de rire lol

Green Room s’extirpe de sa condition de simple série B pour devenir un thriller horrifique et claustrophobique tantôt glaçant tantôt grinçant. Emmené par un Patrick Stewart employé à contre-emploi, le dernier film de Jeremy Saulnier prouve qu’il peut véritablement compter dans le milieu du cinéma pour les années à venir.

http://justaword.eklablog.c...

pas sympas les néo nazis :-/

Wouah ! un casting et un jeu d'enfer (les acteurs sont méconnaissables), et un film génialement violent, ou violement génial. Efficace.

Après Blue Ruin, je n’avais pas spécialement envie de voir le nouveau travail de Jeremy Saulnier, mais je me suis laissé tenter. Au final, j’ai bien fait. Green Room étant un survival nerveux et efficace ayant été capable de me crisper avec une tension palpable. Le tout sans personnages au comportement incohérent. Pas forcément novateur dans son approche mais appliquant la recette du genre à la perfection. Comme on dit, c’est dans les vieux pots…

La critique dans la Room : http://marvelll.fr/critique...

Honnêtement, je suis globalement satisfait de ce film. C'est pas un
chef d'oeuvre mais c'est très bon et on en ressort conquis. Ce film de
Saulnier est esthétiquement un délice. Melangeant les couleurs, passant
du vert des plans larges forestiers et luminaires au noirâtre de la nuit
et au rouge du sang, ça envoit du lourd et c'est très sophystiqué comme
je l'aime ! Le climat anxiogène est présent même si globalement,
j'avoue ne pas avoir ressenti assez d'empathie pour les personnages et
donc je n'ai pas tellement ressenti du stress que ça : c'est un film ou
on est plus contemplatif et surpris que angoissé. Je reproche un début
un peu plat, où une fois qu'ils sont rentré dans la Green Room il se
passe pas grand chose hormis des gros plans sur les visages paniqués des
jeunes rockeurs et des dialogues extérieurs peu intéressants. Le
scénario quant à lui est bon mais également très moyen : effectivement
il n'est pas spécialement intéressant, pas de quoi en faire un film aux
premiers abords. Je trouve qu'il manque un peu d'action du coup même si
le côté réaliste de la situation (enfin des personnes qui dans une telle
situation se posent et réfléchissent avant de se jeter dans le tas
comme des bourrins) est un point positif (aussi le fait qu'il y ait des
morts et que ce ne soient pas des héros à la Rambo où 5 contre 50, ils
butent tout le monde). Et la fin est magistrale, franchement on peut pas
mieux faire ; c'est ça qui rachète tout le film. Du côté des acteurs,
c'est moyen pour les petits rôles mais très bon voire excellentissime
pour les premiers rôles (Yelchin que j'aime beaucoup et qui joue très
bien, Poots qui est pour moi une belle découverte et biensûr Patrick
Stewart qui est super !). Et j'allais oublier ! Le thème et
l'environnement skinhead, punk-nazi etc... est superbe et renforce
encore ce climat tendu (je trouve d'ailleurs la scène où les jeunes
rockeurs interprètent ce morceaux provoquant très réussie). Bref, Green
Room est la preuve que le cinéma indépendant américain à petit budget a
encore de beaux jours devant lui et qu'il n'a rien à envier aux
blockbusters, Jeremy Saulnier est un réalisateur qui en est la preuve et
qui mérite d'ailleurs un peu plus de reconnaissance et de notoriété
auprès des spectateurs (si ça n'entâche pas sur la qualité de ses
réalisations biensur^^).

Un bon 4/5 je pense

Je vois beaucoup de critiques positives sur un film qui ne les mérites absolument pas :

L'histoire : une bande de jeune, va se retrouver impliquer dans un meurtre et va tenter de survivre aux meurtriers. Rien de bien folichon si ce n'est le cadre, autour de l'univers rock et punk. Le décor est planté et malgré tout réaliste. Arrive tout ce qui ne va pas.

Scénario / dialogues : chiant au possible, on retrouve les mêmes clichés du film d'horreur, avec des ados complètement abruti, des dialogues dignes des meilleurs séries Z. On sait qu'ils vont tous y passer sauf 1 ou deux. Le scénario est d'un vide abyssal, on suit juste plusieurs scènes de boucherie qui ne sont liées que par la stupidité de ses protagonistes. Aucun lien n'est réellement fait avec l'univers en place (la musique, les néo nazis, les exaltations des rubans rouges avant cette affaire etc...).

Réalisation / mise en scène : une caméra et son support point. Rien d'innovant, rien qui sort de l'ordinaire, juste une caméra posée devant lequel se démène des acteurs qu'on a peine à croire et à s’accrocher tellement ils sont clichés (surtout Anton Yelchin qui joue le rôle de Pat, un mec pleurnichard et lâche au possible, alors que je l'ai particulièrement apprécié dans Rudderless qui est un film dix mille fois mieux allez le voir). Pas de retour en arrière, pas de retouche au niveau de l'image, si ce n'est l'effet un peu crasse.

Encore beaucoup de choses qui ne vont pas :

La fille stressée juste après le meurtre à la limite de la crise de nerf et qui 5 minutes plus tard se révèle être une warrior et une psychopathe de première.
Le comportement des protagonistes, qui sont d'une naïveté à faire peur, sans compter des actes presque illogiques (recouvrir le bras tuméfié d'une personne avec un énorme rouleau de scotch, sans avoir recouvert au préalable le bras de la personne avec un tissu au moins).

Tout ça pour dire que ce film ne vaut pas plus de 2/5 (et je suis vraiment gentil), tant c'est du vu et revu.

Green Room est un film pas mal. Un thriller horrifique avec une idée de base plutôt original dans une histoire de survie surréaliste, mais qui devient vite quelque peu lassant sans réelle surprise au final bien que l’ensemble soit audacieux et loin d’être déplaisant. Le film raconte l’histoire viscérale et violente de The Ain’t Rights, un groupe de punk-rock-adolescent qui accepte à la dernière minute de donner l'ultime concert d'une tournée désastreuse au fin fond de l’Oregon. En loge, l’un des membres va se retrouver témoin d’une scène de meurtre. Présenté dans la sélection de la Quinzaine Des Réalisateurs au 68ème Festival De Cannes en 2015, où il a quelque peu traumatisé son public au sein de la sélection.
Un thriller en huis clos, dans lequel une bande de skinheads nazis mène la danse, le cinéaste américain dresse les codes d’un nouveau cinéma, entre teen movie et film d’épouvante. Secoué de plans parfois quelque peu gore aussi tranchants que les riffs de guitares de la bande son, le film se veut à la fois pulsionnel et divertissant. Il y règne d’ailleurs une atmosphère claustrophobe et loufoque pour une identité cinématographique unique. Bien que je n’ai pas totalement été embarqué par le film quelque petites touches d’humour piquant font leur effet.
La bande son est excellente et s’y mêle compositions originales perturbantes et compositions déjà existante du registre metal de groupes connus comme notamment Slayer et son titre War Ensemble en fond sonore et rajoute beaucoup à cette ambiance, ce qui m’a plu.
Le réalisateur Jeremy Saulnier signe son 3ème long métrage avec une bonne réalisation. Le casting fonctionne bien avec la jolie Imogen Poots, Anton Yelchin, Patrick Stewart, Alia Shawkat, Callum Turner, Joe Cole, Macon Blair, Mark Webber tous bons.
Rien de transcendant non plus, pourtant on se laisse prendre au jeu dans cette chambre verte.
Ma note : 6/10 !

pas mon genre de film j'ai pas aimé.

Très brouillon comme film...

Pour faire simple : un survival qui réussit à la fois à avoir une empreinte esthétique, une bonne ambiance poisseuse, à aller droit au but, méchamment, sans besoin d'aucune ficelle scénaristique improbable, à me tenir en tension tout du long dans un huis-clos où l'erreur est presque immédiatement fatale, où tout le monde panique réellement, sans qu'à aucun moment je ne sois capable de deviner ce qui va se passer ni quand, et pour couronner le tout, en me gratifiant de la présence de Charles Xavier dans un rôle de gourou néonazi : bordel, que c'est bon !

Après ça a la faiblesse que les films de ce genre ont souvent, à savoir que les personnages y sont relativement transparents. Mais leurs attitudes, pour une fois, sont crédibles ; c'est déjà beaucoup.

Loading...