Split

Split 2016

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

COMMENTAIRES

j'ai pas été du tout accroché par ce film . le personnage principale avec ses multiples personnalités , m' a assez vite fatigué . c'était plus le genre neuneu , que véritable psychopathe .
note : 2,5 / 5

largement en dessous du magnifique incassable mais reste un bon thriller qui se regarde très bien avec une bonne ambiance , hâte de voir l affrontement entre David Dunn et la bête dans Glass en tout cas

Vue à l'instant en ce 22 Août 2018, c'est clair que ce film est vraiment super, il traite avec brio le thème de la personnalité multiple sans tombé dans le cliché, présentant ce syndrome comme une maladie, une malédiction et tout autant une bénédiction.

Les acteurs sont clairement parfait pour leur rôle, McAvoy dans le rôle de Kevin, d'individus malade, meurtrie, fragile et à la fois puissant, émotionnellement instable mais pouvant à tout instant faire preuve d'un contrôle à toutes épreuves, son personne terrorise autant qu'il fascine, chaque personnalité nous explique et présente diverses particularité de la psyché et de la vie de Kevin avec une certaine subtilité amplifié par l'excellente voir même déroutante interprétation de McAvoy.

Une suite d'Incassable vraiment très intéressante, seul la BO manque un peu de peps mais reste dans le ton pour nous tenir en haleine durant tout le film.
Le traitement des personnages est bien évidemment quelque peu différent du 1er opus de cette trilogie, le côté dramatique et sombre se fait davantage sentir dans Split car celui ci présente chaque traumatisme comme une malédiction, une atrocité qui peut faire sourire avec pitié ou effrayer avec dégoût, contrairement au drame de David Dunn dans Incassable montrant ses traumatisme comme une véritable force, un pouvoir que nul supposera posséder.

Le dernier opus sortira bientôt, j'espère qu'il sera le plus profond des trois film, qui nous emmènera au plus profond de la spirale psychologique.

McAvoy tient avec Kévin le rôle de sa carrière, c'est d'autant plus vrai qu'il rempile dans Glass. Il est tout simplement magistral cet acteur.

Un film qui n'attend pas 1h pour commencer. L'ensemble du film est tendu et parfois malsain. Un final déroutant. Retour très louable de Shymalan. McAvoy au sommet!

Revu, il reste longuet mine de rien.

Mais bon film dans sont ensemble (surtout au niveau des prestation), avec en haut du panier James McAvoy.

Par contre la fin donne envie de voir ce qu'il va se passer ^^.

J'ai regardé ça hier soir, seul dans le noir, j'en attendais rien, et franchement grosse surprise, grosse chiquette, j'ai bien kiffer, ce film est juste géniale, l'histoire est passionnante, pour James McAvoy on frôle le césar, impossible d'anticiper la suite du film qui reste pour moi le meilleur du genre, même si il existe quelques petites niaiseries, ATTENTION SPOILER OF THE DEAD comme le coup du fil de fer pour ouvrir la porte, ou la vieille qui se rend chez le tueur sans avertir personne et qui écrit le nom du gars sur un papier alors qu'elle avait juste à lui révéler, mais pas grave on pardonne, ce fut quant même un régal, merci Shyamalan pour ce film, pour ton caméo, pour le clin d'oeil de la scène finale, et bien entendu pour Sixième Sens...

intéressant mais je trouve qu'ils ont trop abusé pour moi ce film c'est de le regarder qu'une fois pas plus

L'idée de base est très intéressante et mêler psychologie/psychiatrie a du fantastique est une bonne idée, ça donne une autre dimension à l'intrigue. James McAvoy était excellent dans ces rôles, il s'est amusé ça se voit à l'écran et ils nous en met pleins la vu. Cependant j'ai eu la grosse impression que c'est lui qui portait tout le film sur ses épaules, que tout reposé sur lui par ce que même si l'intrigue est intéressante, elle n'est pas du tout poussée. On est face à 5 personnages et seulement 2 sont développés et "sous la lumière", les autres sont mis de côté et ne servent qu'à remplir l'écran.
Ça manque cruellement d'action (l'action commence seulement 20 min avant la fin du film qui dure 2h !), il n'y a pas de suspens, de tension ni d'horreur. Je m'attendais vraiment à avoir peur, à être tendu et stressé comme j'ai pu l'être pour Le Sixième Sens du même réalisateur. C'est vraiment ça qui m'a le plus déçus, le fait qu'à aucun moment j'ai pu ressentir de la peur ou de la tension. Et puis tout était prévisible !

Pour moi Il y a un gros manque de prise de risque de la part du réalisateur et surtout une impression qu'il s'est beaucoup trop reposé sur la prestation de James McAvoy en pensant que ça allait suffire pour faire un excellent film sauf que c'est pas le cas.

mouaif ... bof bof ...
j ai pourtant cru au retour du grand M. Night Shyamalan à la lecture de toutes ces bonnes critiques , pour moi il n en est rien .
l idée de base est intéressante mais la mise en scène est trop décousue pour retenir mon attention , c est mou , c est longuet , ça ne fait jamais peur (on est bien loin de l atmosphère angoissante de "Sixième Sens" et "Incassable") , tout y est "tiré par les cheveux" , même McAvoy ne m a pas convaincue (trop caricatural) .
je n ai pas passé un mauvais moment mais 1 seul visionnage suffit .
film vraiment très surestimé d ou ma déception .

Encore plus fort que Sixième sens pour son suspense, encore mieux approfondi pour ce qui est de la psychanalyse que A dangerous method, et laisse encore plus sous tension que Haute tension.
Split est un des films phares de 2017 et de la décennie. Un McAvoy qui n'a jamais été aussi performant depuis XMen et a largement surpassé. Super film. Je le déconseille aux moins de 13 ans. 4/5

L'arnaque de l'année dernière. Tout un foin qui se résume à de la "publicité mensongère" (on nous parle d'un gars à 23 personnalités, 5-6 à l'écran). C'est long, ça tourne en rond pour finir dans le n'importe quoi purement hollywoodien. Dernier film (The Visit, son précédent film... quelle somnifère aussi!) que je regarde de ce réalisateur surcoté...

Je ne comprends guère la fin, et cette petite apparition de Bruce Willis !!

Shyamalan devrait arrêter le cinéma, c'est son dernier film que je regarde.

Film que je revois au moins 1 fois par semaine depuis mon premier visionnage! M. Night Shyamalan nous offre un vrai cadeau dont la suite s'annonce passionnante!

Franchement pas mal ! Split est tout ce que j'attends d'un thriller psychologique, à aucun moment on ne sait vraiment à quoi s'attendre. Plus dramatique qu'effrayant, par contre. Avec quelques scènes plutôt loufoques et qui font presque marrer... James McAvoy est très bon dans ce rôle de cinglé complètement perdu, qui, parfois, semble inoffensif.

Retour d'inspiration pour Shyamalan avec ce film fort réussi où il retrouve l'univers d'Incassable. Split mélange plusieurs genres (horreur, thriller, fantastique) à l'instar de son personnage principal qui est plusieurs personnes à la fois. La mise en scène, précise et reposant sur un découpage technique rigoureux (les champs-contrechamps multiples reflétant les dissociations de personnalité de Kevin), contribue pour beaucoup à la réussite de l'ensemble. Voir ma critique complète sur mon blog : https://newstrum.wordpress....

Mesdames et messieurs, nous avons bien fait de douter de lui. La bête M. Night Shyamalan est de retour, les griffes acérées. Incisif et fougueux, SPLIT
démontre toute la maestria d’un metteur en scène revenu le torse bombé,
décidé à se réapproprier une place de choix dans le cœur des
cinéphiles.

Je jette de temps en temps un oeil à ce que réalise M.Shyamalan, au cas où ^^.
J'avais adoré "Sixième sens", bien aimé "Incassable" et après ça s'est gâté, je dois dire.

ATTENTION SPOIL
Avec "Split", il remonte un peu dans mon estime.
Je trouve l'idée du film vraiment bonne et il m'a peu à peu ramené à "Incassable" c'est-à-dire, au final, une vision du super-humain dans un monde réaliste comme "Incassable" l'était ( l'apparition de Willis à la fin, qui ne m'a pas dérangée à titre personnel, me conforte d'ailleurs dans cette idée, les deux histoires se déroulant visiblement dans la même réalité ).
Je ne trouve pas que la volonté du réalisateur de lier les deux films soit une mauvaise idée en soi, Willis n'apparaissant que très brièvement et ne faisant aucunement ombrage à tout le reste, c'est pas comme s'il l'avait mis en avant dès le départ ou même au milieu du film pour "appâter" le spectateur et jouer sur le fan-service.

J'ai suivi tout le déroulement de ce film sans ennui et ce que j'ai également apprécié c'est de ne jamais savoir exactement comment l'histoire allait évoluer. Cette dernière peut paraître simple, mais je dois dire que plus les heures passent depuis que je l'ai vu, plus j'en viens à y réfléchir de diverses manières et ce n'est pas une chose qui arrive si souvent que cela après un film.

Sans aller jusqu'à faire une transformation spectaculaire de Barry en "La Bête" style Hulk, j'aurais apprécier un tout petit peu plus, à peine un peu plus d'effets sur le visuel du personnage. Cependant, je comprends aussi la volonté du réalisateur de jouer sur une certaine sobriété, un certain réalisme justement pour ne pas tomber dans les délires de super-humains à la Marvel et compagnie. "Incassable" était également très sobre dans ce qu'il montrait et c'est un choix que j'avais apprécié. Ici, c'est tout de même un peu plus spectaculaire, toute proportion gardée bien sûr.
Contrairement à d'autres personnes, j'ai aimé que l'on n'ait pas droit à des scènes justement trop "hollywoodiennes" qui cherchent à impressionner, et qui ne sont souvent que poudre aux yeux au final.

Enfin, j'ai aimé l'incertitude dans laquelle est laissée le spectateur à la fin concernant le sort de Casey : cette expérience va-t-elle l'aider à se libérer enfin de son oncle tortionnaire, "sa" bête, ou va-t-elle rentrer, résignée, chez son tuteur?

Loading...