Mademoiselle de Joncquières

Mademoiselle de Joncquières 2017

Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère...

COMMENTAIRES

J'ai lu le livre de Diderot :" Jacques le Fataliste " et j'ai vu le film, le réalisateur a librement adapté le roman, quelques différences

Bonjour,
Hier, petite séance entre copines.
Que dire...Ce film est mou, long. On s'ennuie beaucoup, le jeu de séduction est beaucoup trop étendu. Seul les 30 dernières minutes sont intéressantes, et le double rebondissement final me fait monter la note à 1.5/5.
Le jeu des acteurs est ennuyeux,Edouard Baer ne s'en sort lui pas trop mal mais les autres manquent réellement de charisme, surtout Laure Calamy qui pour moi joue faux.
Les dialogues ne sonnent pas très juste et je trouve qu'ils manquent de prestence.
En bref à oublier vite.
A bientôt...

http://le-cinephile-des-doc...

Une machination diabolique rondement menée et servie par des acteurs et surtout des actRICES formidables !

excellent film, je me suis régalée des dialogues ciselés et du français de l époque, les acteurs y sont excellents .

Bon film dans l'ensemble, et bien interprété, les décors sont magnifiques et l'ambiance superbe. En plus on a droit à des personnages avec une véritable psychologie travaillée, ça fait plaisir: Ma critique vidéo? Ici: https://youtu.be/G6ER7FMplbk

Frais (comme les jardins des beau chateaux de ce film ^^) et symphatique. Dialogue aux cordeaux et bien travaillés sur le sujet de l'amour, des sentiments, du libertinage, de la vengeance mais tout en mesure dont on imagine facilement que les discours pouvaient être de cette tenue dans les cours de ces seigneurs
Réalisation simple et très correct

un très joli film tourné dans des décors naturels magnifiques
et avec des interprétations magistrales de Cécile de France
et Edouard Baer et une mention spéciale à Alice Isaaz.

Loading...