En eaux troubles

En eaux troubles 2018

Au cœur de l’océan Pacifique, le sous-marin d’une équipe de chercheurs a été attaqué par une créature gigantesque qu’on croyait disparue : le Megalodon, un requin préhistorique de 23 mètres de long.
Le sauveteur-plongeur Jonas Taylor doit risquer sa vie pour sauver les hommes et les femmes prisonniers de l'embarcation… et affronter le prédateur le plus terrible de tous les temps. 

COMMENTAIRES

Et allez encore une belle m.... made in Hollywood . Le requin qui attaque tout le monde le truc archi éculer vu 10 000 fois depuis les dents de la mer . Et même en 2018 ils continue à exploiter le filon . C’est pas demain la veille qu’on refera des blockbusters de qualité un minimum inventif .

Par curiosité, j'irais le voir 🤗. J'espère qu'il y aura plein de sang 😈.

Bon, en général, j'essaye de garder un minimum d'objectivité dans l'argumentation mais en l'honneur de ce Turteltaub avec Statham qui combat du requin géant, je pense qu'on me pardonnera la critique acerbe et sarcastique.

Si l'on devait se prêter à l'exercice de l'accroche dont raffolent certains critiques, on pourrait le formuler ainsi "imaginez Jaws écrit par le scénariste des derniers Fast and furious".
Et pas que parce qu'on a Statham dedans notez bien. Mais parce que l'histoire participe de la même envie de voir foncer des bolides (aquatiques) pour qu'un héros à la palette d'expressions à ne rendre jaloux qu'un paralysé facial et aux muscles saillants puisse défoncer un super bad guy très très méchant (sérieux, vu tout ce qu'il dévore, ce mega est atteint de boulimie et de psychopathie). Le tout en accumulant un nombre invraisemblables de ficelles, de "rebondissements" plus WTF que possible afin d'organiser une frénésie de CGI (pas tous irréprochables) où, rassurez vous, on sauvera la femme, les gosses et le chien (quel spoiler!), le tout entre 2 blagues minables pour vous faire rire parce que le film est "cool". Preuve supplémentaire? On a un noir de service qui sert qu'à faire rire la galerie quand il se la joue pétoche concernant le plan risqué que seul une tablée de scénaristes avec 2 mains gauches peuvent concocter.
Vraiment, ça pourrait s'appeler Fast and furiously in the water que ça n'étonnerait personne.

Alors, oui, avec un pitch qui sent bon l'ironie déplacée (le requin qui va bouffer du chinois... LOL) on pourra pas se plaindre que ça vise pas à faire du Spielberg (re-LOL pour Turteltaub qui visait pourtant d'atteindre des sommets comparables, il rejoint le club où se trouve déjà Simon West qui disait avoir été influencé par Lawrence d'arabie pour Tomb raider). A l'exercice du film de requin, comme à celui du film de possession démoniaque, il est probable que tout ce qu'on fait désormais restera dans l'ombre des maîtres étalon posés par Spielberg et Friedkin. Mais quand on a un film qui, non seulement rivalise pas avec Jaws, mais se paye le luxe d'aller, sur le podium de la bêtise, se poser en challenger sérieux pour Jaws IV, c'est qu'il y a un souci.
Si vous voulez voir ce que ça donne une jolie séquence avec une grosse bêbête aquatique qui en impose face à un sous marin, revoyez alors le début de Jurassic world FK (vous savez, les précieuses minutes pendant lesquelles on croit encore naïvement que le film va être bon) parce que Turteltaub n'est pas plus Bayona qu'il n'est Spielberg.

Avec une idée aussi délirante, le film pouvait opter pour un pur film d'horreur gore qui aurait été le pendant XXL du Pirahna made in Aja (oubliez le sang, vu le "manque" flagrant de vicitimes -compte tenu du postulat du film- seul un activiste de la branche piscicole de la SPA sortira traumatisé) ou pour un film totalement délirant à l'humour bien assumé. Sauf qu'à osciller entre l'humour raté (sérieux, même la vanne sur le requin qui bouffe de l'asiatique tombe à plat dans le film...) et le 1er degré (pour un suspens totalement éventé au profit du spectacle familial), on finirait plus par choper une indigestion de CGI qui font le boulot du réalisateur qu'autre chose. Même Fast and furious a le mérite de s'appliquer à faire quelques scènes d'action ici ou là un tant soit peu maîtrisées et amusantes.
Là, on a un fantasme adolescent basique qui pourrait donner de la série B décapante entre de bonnes mains transformé en un pur produit de consommation de masse, qu'on qualifiera, à raison, de film de producteur.

Alors oui, on peut vouloir se divertir sans se prendre la tête en se demandant ce que Lynch veut dire quand il balance une boîte bleue dans son récit ou pourquoi Kubrick part en mode "LSD" à la fin de son voyage spatial. Mais aurions nous la mémoire si courte que nous avons nous, public de grand spectacle, oublié qu'il y a pas si longtemps (encore que...), des gars comme Cameron sur T2 ou Spielberg sur Jurassic park repoussaient eux aussi les limites de l'entertainement visuel sans nous prendre pour des bouffeurs de pop corn attendant leur dose de ce que d'aucuns surnomment désormais "la formule Marvel"?

Le même Spielberg qui va se voir ici "pillé" ignoblement à tout va tant des scènes à foison emprunte à son classique, sans même réussir l'art de la référence méta (étonnamment, personne ne balancera un bon vieux "Faut un plus gros bateau" qui pour le coup aurait été des plus pertinents) avec une montagne d'effets "spectaculaires" pour rendre ça encore plus fort. C'est bien les gars, vous avez le plus gros requin, le plus gros bateau, le héros avec les plus gros muscles et les plus grosses explosions.
Mais en cinéma comme en amour, la taille ne fait pas tout: reste à savoir s'en servir. Et, à ce rayon, The meg risque de laisser plus d'un cinéphile sur sa faim...

quelle déception j'attends ce "meg" depuis que jan de bont aurais dû s'y coller
film ultra plat aucune tension un film de requin sans membre arraché ni effusion de sang ce n'est pour moi pas un film de requin...
des blagues qui tombent à plat
un Statham en mode super héros qui en fait des caisses
quel carnage et pas dans le bon sens..
dire qu'on aurait pu avoir un eli roth aux commandes
ils aurait dû prendre exemple sur le pirahna d'aja qui lui envoyé du lourd
quand j'ai lu que le réalisateur voulait faire mieux que les dents de la mer Sinon au mieux se classer 2 ème ça m'a fait doucement rire et après l'avoir vu j'ai même un fou rire même deep bluetooth sea de harlin fait 100 fois mieux malgré ses CGI passibles bref quelle déception ...
quand les studios auront compris que c est pas parce qu un film est classé grand public qu'il fera plus d'entrée...
150 millions de dollars pour ça.....

Je vais y aller bientôt. Je demande juste que "The Meg" fasse son job : qu'il me divertisse.

" Avertissement "
Quoi c'est tout ? C'est vrai que le film est charcuté de tout type de scène gore et potentiellement violente, et que la moitié des dialogues sont la pour faire rire le spectateur lambda, histoire d'avoir un film grand public pour faire un maximum d'argent ? On parle du Megalodon b***** ! J'en vois parler de Peur Bleue, c'était vraiment un gros survival (bien qu'affreux visuellement quand il nous mettait des requins numérique sous les yeux), mais il y avait de la tension, c'était violent, rythmé à la vitesse d'un train à vapeur (et surtout des animatronique assez flippant, j'adore le design des requins dans ce film).

Elle est loin l'époque des Dents de la Mer, blockbuster estival mais classé R qui rapporte quasi 300 millions rien qu'aux USA (quoi que.. On a eu " Ça " en Septembre 2017, donc c'est pas si loin, un film avec des tendance horrifique, qui cartonne aux box-office).

Les producteurs ne réfléchisse pas j'ai l'impression, Ils ont un exemple en béton armé, mais ils font le contraire en pensant qu'une censure sur la violence, permettra d'attirer plus de monde.. Ouais peut être (on sait pas combien aurait rapporté le film, si il avait était vraiment violent et plus porté sur l'horreur), sauf qu'enlever ça à un film de requin (où le requin est présenté comme une "menace " ), c'est un gros manque pour le film en lui même je trouve, et les critiques et avis ne vont pas être tendre sur ce point...

Domestic:
$83,759,062
26.7%

+ Foreign:
$230,400,000
73.3%

= Worldwide:
$314,159,062

Domestic Summary

Vraiment nul, n’allez surtout pas le voir sauf si vous êtes un peu maso

Perso j’ai adoré, c’est fun et divertissant. Le meg est magnifique. J’aurais préféré + d’horreur, mais pour un blockbusters qui a coûté $150M c’est logique d’orienter le film sur l’action, qu’il soit grand public.. je m’en doutais, donc j’étais pas surpris. Une fois qu’on l’a accepté, on a plus qu’à profiter du spectacle. Si vous voulez voir un film gore ou trash, passez votre chemin. The Meg c’est plus de l’action sous stéroïdes et WTF.

Que dire si ce n'est qu'à mon grand regret, nous sommes en face d'un énième film popcorn à l'instar de Shark 3D ou Bait. Rien de bien nouveau à se mettre sous la dent en somme...ce qui me tue, c'est que les livres offrent tellement plus de liberté et de contenu. Bref, très déçu par cette adaptation que j'attendais depuis tant d'années et qui méritait un traitement bien plus fidèle aux bouquins...

Vu les sorties des semaines à venir, MI va douvement continuer à descendre mais n'a pas de concurrent et je pense que sa l'aidera peut être à passé les 3M. Equalizer 2, de bonne qualité même si sans l'effet de surprise ; cela en moins. Le film a des chances de faire autant que le un, ou toucher le 1M (pendant deux ou trois semaines (avant en eau trouble) pas de concurrence ou alors que des films distribué faiblement. Avantage donc pour ce du moment pas dispo partout;. Par American Nightmare touche tout juste le million mardi, soit le meilleur score de la saga (à l'opposé des US) et nous annonce donc éventuellement une suite ou une série………...

je n'avais vu aucune bande annonce, donc j'y allais sans en savoir grand chose. la première partie du film est pour moi bien, j'ai été agréablement surpris. Malheureusement la suite tourne assez au nanard, des blagues intempestives en permanence qui gâche la crédibilité du film, ( tel que JW fallen Kingdom). Sérieux, pourquoi Hollywood nous pond des très idées à développer pour réaliser avec certes de magnifiques effets spéciaux, des films dont le scénario est très prévisible et pourrie d'humour lourd. Ceci me fatigue de plus en plus, alors que les films ont de sacrés gros potentiels initialement. 2,5/5.

Digne des films de Christopher Nolan, à zapper donc!

Sur la route du retour :) je reprends contact avec la civilisation LOL. Bon, c'est pas le tout, va falloir rattraper mon retard et je pense jeter mon dévolue sur ce film. Oui ça semble être un nanar de luxe, mais avec Jason Statham, nous avons l'habitude MDR. "En eaux troubles", ma nouvelle victime ;)

Le film ne peut pas être pire que MI 6 de toute façon lol XD

Par contre le changement de titre en français

MEG ===> En Eaux Troubles Attention Requin Méchant

Est vraiment à coucher dehors tellement c'est cucul et médiocre... mes félicitations aux traducteurs français mdrrr 😂😂😂

Malgré les critiques négatives, je n'en reste pas moins curieux en ce qui concerne cette adaptation, tant les bouquins m'avaient plu.

Pour qu'il y ait du sang, il aurait fallu un gros buffet de cétacés pour le Meg. Car souvenez-vous, dans le très nanardesque Megalodon (celui avec la scène légendaire du bateau/jet ski, Shark Attack 3), aux effets très système D, il n'y avait pas beaucoup de sang non plus, taille du squale oblige. Alors bon, il aurait pu manger tous les baigneurs au lieu de quelques attaques ciblées, en effet...

C’était sympa, sans plus.
Je rejoint les critiques, c'est pas assez
fun et / ou pas assez horrifique. The Meg est un film qui ne sais pas
sur quel pied danser. Statham en fait pas des caisses, ça c'est bien.
Cliché mais pas (trop) ennuyant (mais un peu quand même au final). La deuxième partie du film est plus agréable... tout simplement car moins de fonds verts et plus de décors réel. Ça commençait à piquer au yeux ! Bien mieux que Rampage en tout
cas. Si je devrais résumer ce MEG ? Pas assez ambitieux et fou (voir pas assez cruel). Pour ça, on se remattera l'excellent PEUR BLEUE de Renny Harlin, qui arrivait à
croiser Jaws avec Die Hard dans un cocktail réussi (selon le type de divertissement pop corn que j'aime en tous cas). The Meg reste "à voir" mais c'est pas le blockbuster de l'été.

eh bien malheureusement c'est pas terrible

Pourtant c'est plutot chouette visuellement, c'est bien fabriqué, techniquement c'est abouti, Statham et Li Bingbing sont charismatiques, l'OST propose quelques sonorités bien senties.....mais le tout est plombé par un humour qui ne fait pas toujours mouche, des dialogues souvent lourdeaux et un aspect aseptisé et anti-climactique complet

c'est simple, aucune goutte de sang, et les victimes du Megalodon se comptent presque sur les doigts de la main.

ajoutez à cela un manque évident de tension, et on tient un gros blockbuster qui loupe franchement le coche, malgré quelques séquences bien fichues (notamment en milieu de film)

dans les mains d'un Aja ou d'un Eli Roth, nul doute qu'on aurait pu avoir un vrai bon film de genre. Malheureusement, c'est "meh"

2/5

Encore un excellent film interprété par cet acteur à l'immense talent qu'est
Jason Statham. La question mérite d'être posée, à quand un oscar pour Mr Statham ?

Pour ceux qui n'ont pas encore vu le film et qui croient encore qu'il peut être excellent, ça va p-e vous aider à y croire: https://in.bookmyshow.com/m...
C'est pas tout les sites qu'ils ont des mauvaises notes ;)

Plus c'est gros et moins c'est "flippant"...

Une presque version moderne mega exagéré, chiante et formatée de Jaws 3, qui lui, même limite raté, au moins me diverti toujours autant malgré les nombreux visionnages.
Jaws 3 a les clichés et incohérences des blockbusters de l'époque mais au moins les personnages sont attachants et le film fait moins blockbuster lambda que The Meg.

The Meg propose quelques scènes impressionnantes visuellement mais trop aseptisées et sans saveur.
Globalement le film m'a déçu dans son ensemble, principalement à cause des personnages, le manque de sensation de danger et de "frayeur" ainsi que le manque d'originalité (sur ce point je ne leur jette pas la pierre car il semble que tout a déjà été raconté et montré sur ce sujet).
L'impression d'avoir vu un film "familial" ne me dérange pas, c'est d'avoir vu un divertissement quelconque et fade qui est décevant.

Loading...